close


Da Silva: "On profite de chaque moment..."

20
mai
Entretien
Les Finales de la Coupe EHF démarrent ce samedi à Göppingen, avec pour Saint-Raphaël un duel face au Füchse Berlin, à partir de 17h45. Joël Da Silva revient pour nous sur les enjeux du week-end.

Joël, dans quel état d’esprit êtes-vous ?
On est détendus. On est en train de vivre une très belle fin de saison et on va vivre notre premier Final4. On a vécu l’an passé une vraie grosse déception après le quart de finale perdu face à Chambéry. Je pense qu’elle est désormais atténuée en participant à cet évènement. En ayant battu Melsungen au tour précédent, on évite également un deuxième Final4 de Coupe d’Allemagne (sourire). Il y a deux équipes françaises en demi-finales de Coupe d’Europe, tout ça est positif. On est vraiment dans une attitude de challenger car le favori est pour moi Berlin. Sur la deuxième demie, Göppingen est aussi favori car ils jouent devant leur public. Pour notre part, on profite de chaque moment car on ne sait pas si on reviendra. On va essayer d’acquérir de l’expérience pour la suite.

Vous êtes la seule équipe française pour trois équipes allemandes, quel est votre sentiment ?
Ca démontre qu’on était au niveau de la Coupe d’Europe. Je ne sais pas comment vont être les gens de l’EHF par rapport à leur décision du mois de juin (de ne pas les qualifier pour la Ligue des champions, ndlr). Il peut y avoir un "mal à l’aise"… Nous ça nous permet de s’évaluer et ce parcours on ne le doit qu’à nous. On n’est pas là par hasard. C’est juste mérité.

Vous affrontez une équipe de Berlin que vous avez déjà croisé par deux fois cette saison (une victoire dans chaque camp)…
Ca va être la belle. Ce n'est pas souvent qu’en demi-finales on retombe sur une équipe qu’on a joué en poules. C’est le hasard du calendrier et c’est un plaisir pour nous. L’avantage c’est qu’on se connaît. Pour aborder le match ça va être plus facile, il n’y aura pas d’incertitudes. C’est l’équipe qui sera la plus concentrée sur son jeu, et pas sur l’adversaire qui l’emportera. On ne restera pas sur quelque-chose d’inachevé avec eux car pour le moment il y a 1-1. Et si l’on s’impose il peut y avoir de belles choses derrière...

Be. C., à Göppingen 

Crédit photo: EHF

Autrescompétitions