close


Romain Ternel: "Ces mecs-là, tu ne peux pas les perturber"

18 mars
Entretien
Retrouvez la réaction de Romain Ternel après la défaite concédée par Toulouse face à Paris, dimanche à Metz, en finale de la Coupe de la Ligye by Lidl.

Romain, quel regard portes-tu sur cette défaite en finale ?
Paris était trop fort. On a fait un peu le même match qu'en première partie de saison, chez nous. On ne fait pas une mauvaise première période mais ils se nourrissent de nos ballons perdus. Après défensivement on était beaucoup mieux, mais tu perds 2-3 ballons, ils passent devant et tu ne les revois jamais. On prend le même tarif en deuxième période. C’est le très haut niveau et c’est un peu trop haut pour nous pour le moment. Mais je suis content car on n’a rien lâché parce qu’on n’avait pas envie d’une partage où le public se fait ch… pendant une heure. On a porté fièrement le maillot sur cette finale. 

Vous avez tenté l’attaque à 7, une défense avancée…
Tu peux toujours tout tenter face à ce genre d’équipes. On a discuté de ça ce matin pendant 1/2h. Philippe (Gardent) voulait commencer en 4-2 direct mais nous on préférait se rassurer sur notre 6-0 qui n’avait pas bien fonctionnée face à Istres. On a démarré sur ce qu’on savait faire pour ensuite changer si la situation le demandait. Mais ces mecs-là tu ne peux pas les perturber… Niko (Karabatic) ce soir c’était un tank, Sagosen jouait à 2000 à l’heure, les deux gardiens ont fait les arrêts quand il fallait. Ce n’est pas le même niveau. Maintenant on a tenté mais on n’est pas encore invités à ce niveau. 

Comment vois-tu la fin de saison ?
On a perdu des points contre Dunkerque à la maison, on a fait un faux-pas à Tremblay... Maintenant on repart de Metz avec une victoire, même si ce n’était pas la plus jolie face à une équipe de Proligue. La machine va être dur à remettre en route, en plus c’est un gros mois qui nous attend avec Saint-Raphaël dès mercredi. A voir comment on va gérer les cinq prochains matches. C'est ce qui déterminera si on peut aller gratouiller un peu plus haut ou si on finira dans le ventre mou. 

Be. C.

COUPEDELALIGUE
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques, commerciaux et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies