close


"Pour la vie au quotidien, je trouve que c'est très relax ici !"

20
mars
Entretien
Arrivé cet été en provenance des Pays-Bas, Bart Ravensbergen découvre les joies de la Lidl Starligue depuis le début de saison. Le portier de Sélestat nous raconte sa découverte de la France, du plus haut niveau.

"Pour commencer, et me présenter en quelques mots, je suis Bart Ravensbergen, et j'ai 24 ans. Je suis handballeur car mes deux parents jouaient au handball. Je n’ai pas trop eu le choix, j’ai rapidement été mis sur un terrain et je n'en suis jamais parti. (sourire) Je ne sais plus trop pourquoi je me suis retrouvé dans les buts. Je jouais à la fois sur le terrain et dans les buts, puis un jour un coach a choisi pour moi. Il a pensé que j’étais meilleur dans les buts et j’y suis finalement resté. 

Le handball aux Pays-Bas est un petit sport, qui se développe, mais assez lentement. On joue notamment un championnat avec les meilleures équipes belges. Pour ma part, j’ai eu l’impression d’avoir fait un peu le tour ici, et j’avais besoin d’un nouveau challenge après une dernière saison au Targos Bevo HC. Tout le monde sait qu’en France, c’est un des meilleurs championnats au monde et lorsque j’ai eu une opportunité de venir à Sélestat, je n’ai pas hésité. Pour moi c’était un énorme pas. Il y a déjà le niveau de jeu, mais il faut également apprendre une nouvelle langue... Tout est nouveau. C’était un gros challenge pour moi, mais c’était ce que je voulais. 

Apprendre la langue est difficile car c’est très différent du néerlandais. J’avais déjà appris l’anglais et l’allemand, mais le français c’est vraiment complètement différent. J’essaie de le parler le plus possible quand je suis à l’entraînement, mais c’est parfois impossible. Quand l’intensité s’élève et qu’il faut parler vite, je préfère utiliser l’anglais. Je peux aussi parler l’allemand avec le coach, Christian Gaudin, qui a joué en Allemagne. Mais sur WhatsApp, dans le groupe de l'équipe, j’essaie au maximum de parler le français. Je progresse chaque jour et j’espère pouvoir le parler tout le temps d’ici quelques mois. 

En compagnie de Luc Steins, qui évolue lui à Massy.

Je suis désormais un handballeur professionnel à plein temps, ce que je n’étais pas aux Pays-Bas. Je dois m’entraîner plus souvent, le handball est devenu toute ma vie. Je dois apprendre à prendre soin de mon corps, m’entraîner dur... C’est vraiment une grosse différence pour moi. Pour ce qui de la vie de tous les jours, je trouve que c’est très relax ici. Aux Pays-Bas, quand c’est la pause du midi par exemple, on prend juste un sandwich, et on le mange très vite. Ici, vous prenez plus le temps. Et je dois dire que ça me plaît bien. (sourire)

Pour ce qui est de mon niveau, je ne peux pas être vraiment satisfait. On perd beaucoup de matches déjà. Pour ma part, j’ai fait quelques bons matches, mais aussi de très mauvais. Je dois faire mieux. Je suis content d’avoir encore une année de contrat pour prouver que j’ai le niveau, et rendre au club la confiance qu’il me donne. J’espère également que mon expérience servira mon équipe nationale. Je progresse chaque semaine, et j’espère pouvoir apporter ça à mon équipe dès que je la rejoins. J’espère également que d’autres joueurs viendront également en France pour jouer et progresser, comme Luc Steins l'a fait à Massy. C’est important d’avoir plusieurs joueurs au plus haut niveau si l'on veut progresser."

Après ce témoignage, nous avons décidé de tester Bart Ravensbergen sur sa connaissance de la France :

Quel est le nom du président de la République ?
François Hollande. Facile de retenir le nom. (sourire)

Quelle est la date de la fête nationale ?
Je pense que c’est le 14 juillet.

Quel est, à tes yeux, le meilleur handballeur français de l’histoire ?
Thierry Omeyer. Je suis un gardien, je suis forcément un très grand fan. 

Quel est ton chanteur ou groupe français préféré ?
Je ne crois pas en connaître un… Ah si je connais David Guetta !

Plutôt verre de vin ou une Heineken ?
Heineken.

Plutôt munster ou gouda ?
Le gouda.

Plutôt Tom Dumoulin ou Cyril Dumoulin ?
(rires) Je vais dire Cyril Dumoulin car c’est un handballeur. 

Benoît Conta

LIDLSTARLIGUE.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies