close


La Proligue représentée au Mondial 2019

10 janv.
Infos
Cinq joueurs de Proligue disputent actuellement le Championnat du Monde avec leur sélection respective.

La Proligue sera présente au Mondial en ce mois de janvier avec quatre clubs représentés. Quatre clubs, pour cinq joueurs, une statistique en hausse par rapport à la dernière édition des Championnats du Monde où ils n’étaient que deux*.

Parmi ces cinq joueurs, le Cristolien Gustavo Rodrigues et le Niçois Manuel Crivelli disputent leur premier Championnat du Monde avec, respectivement, le Brésil et l'Argentine. Le premier croisera la route de l’équipe de France ce vendredi tandis que le second fera face au Qatar du Chartrain Youssef Ben Ali jeudi prochain.

Chartres doublement représenté

Le pivot Chartrain, après avoir été vice-champion du Monde en 2015 et 8ème en 2017, participe à son troisième Mondial. Son coéquipier en club, Rémi Feutrier est également présent en Allemagne. Avec la sélection japonaise, l'ailier gauche Chartrain aura pour objectif de faire mieux qu’en France il y a deux ans, où les Nippons avaient terminé à la 22ème place.

Enfin, le Nancéen Emil Feuchtman portera le maillot chilien en compagnie de son frère Erwin, qui évolue quant à lui à Istres, en Lidl Starligue. Une quatrième participation pour le Nancéen de 35 ans qui avait connu les joies d’une première victoire en phase finale lors de la précédente édition.

Cinq champions du Monde en Proligue

Les Championnats du Monde ne sont pas inconnus pour d’autres acteurs de la Proligue. Si Youssef Ben Ali est monté sur le podium en 2015, il n’est pas le seul. Les Saranais José Manuel Sierra et Chema Rodriguez ont été champions du Monde avec l’Espagne. Un titre obtenu en 2013 pour le portier et en 2007 pour son coéquipier, qui a ramené le bronze quatre ans après (2011). Dorénavant en bord de terrain, les entraîneurs Pascal Mahé (Caen) et Stéphane Plantin (Nancy) ont eux aussi connu la joie d’un sacre mondial. L’ex-Barjot a soulevé le trophée en 1995 après avoir échoué en finale deux ans auparavant. Stéphane Plantin, quant à lui, faisait partie de l’épopée en 2001, 8 ans avant que Sébastien Ostertag, assistant de Jérôme Delarue à Chartres, ne prenne part au troisième titre de l’équipe de France.

*Leonardo Querin et Rodrigo Salinas

LNH
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques, commerciaux et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies