close


On vous a tant aimés... (2)

27 avril
Laurent Moisset raconte
La Lidl Starligue va perdre, en fin de saison, quelques-uns de ses plus fidèles acteurs. Ils rêvent tous d’une sortie digne de leur carrière.

Dominik Klein aura passé beaucoup de temps avec les patients français. A Kiel, entre 2006 et 2016, sa première rencontre fut avec Nikola Karabatic, exfiltré de Montpellier, avant d’accueillir Thierry Omeyer puis Daniel Narcisse. Il a partagé avec eux beaucoup de titres en Bundesliga et, également, trois Ligues des Champions et, surtout, été l’un des rares à les battre lors d’une fameuse demi-finale au Mondial 2007 à Cologne. Il a, souvent, vécu dans leur ombre de son poste d’ailier gauche sans jamais nourrir le moindre sentiment de jalousie. « Titi était une machine et je garde le souvenir de cette demi-finale et des trois buts que j’ai inscrits lors de la prolongation. » Le destin de Dominik était donc tout tracé lorsqu’il a décidé de tenter l’aventure à l’étranger : ce serait forcément la France.

« Et Nantes, sourit-il, parce que Nikola Karabatic m’en avait toujours dit le plus grand bien. » Nantes parce que son épouse allait également rejoindre le NLA. Nantes parce qu’il avait besoin « de cette excitation que guide l’ambition. » C’est par superstition que l’ailier allemand, se refuse, aujourd’hui,  d’évoquer le Final 4 de Cologne et l’éventualité d’un de ses tout derniers matches dans son pays. Homme de devoir, Dominik Klein aura su témoigner de cette rigueur, de cette détermination qui restent sa marque de fabrique tout en appréciant « une liberté d’agir sur le terrain » qu’il n’avait pas en Allemagne.

Guillaume Saurina, en revanche, aura, tout au long de sa carrière, été un électron libre. Un joueur que l’on ne bride pas, auquel ses entraîneurs ont souvent confié les clés de la maison et du jeu. A Nîmes où il a effectué l’essentiel de sa carrière, il s’est forgé une solide réputation de serial buteur. Il fut le premier joueur français, le 7 mai 2014, à franchir la barre des 1000 buts en Lidl Starligue et si, aujourd’hui à Nantes son temps de jeu est très faible, il aura tourné ans dans le Championnat à plus de cinq buts par match.

Le hand toujours un peu mais la vie beaucoup…

Il reste, aujourd’hui, l’un des cinq meilleurs buteurs de l’histoire de la compétition. Comme Dominik Klein, son partenaire nantais qui deviendra consultant handball sur la chaine ARD dès la saison prochaine, Guillaume Saurina ne quittera pas le milieu puisqu’il rejoindra le NLA, le club féminin où il deviendra l’assistant de Frédéric Bougeant et où il retrouvera son épouse, Camille, renfort de poids lors du prochain exercice.

La reconversion de François-Xavier Chapon , l’historique gardien d’Ivry, abordera d’autres rivages au plus près des jeunes générations puisqu’après dix ans de disponibilité, F-X s’engagera à fond dans sa fonction de professeur des écoles. Mais pourra-t-il oublier sa première vie ? Dix-sept années passées à Ivry sans connaître les états d’âme de celui qui aspire à la reconnaissance ou à des plus grandes aventures que son talent laissait espérer. Parce qu’il a de l’humour, il avoue « détester déménager ». Avec plus de raison il dit avoir pu si allègrement naviguer sur les bords de Seine parce que son club lui a « toujours fait confiance. »

Un modèle de carrière voué à la fidélité et à la défense du droit collectif. « On a été champions en 2007 avec une équipe de potes. » Une carrière, surtout, dont on n’a pas mesuré toute la portée et encore moins les fulgurances. Aujourd’hui, François-Xavier Chapon est le gardien qui a arrêté le plus de penalties (216/811) et ses statistiques frôlent les huit arrêts par match à 35% d’efficacité (il en a à ce jour disputés 323). Comme beaucoup de ses collègues, il est, enfin, un exemple dans sa quête de reconversion, capable de se poser, de réfléchir à un avenir que seul le handball ne pouvait satisfaire. Professeur, c’est encore partager, une mission qu’il a si bien remplie pendant dix-sept dans son sport.

L.M.
Crédit photos S.Pillaud

"On vous a tant aimés" Épisode 3 à venir....

LNH
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques, commerciaux et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies