close


Tour des clubs: Billère ne veut plus jouer à Dr Jekyll et Mr Hyde

14
août
Tour de France
Sixième étape de notre Tour de France des clubs ce lundi avec une halte du côté de Billère, en compagnie d'Aitor Etxaburu, le coach béarnais.

Un oeil sur la saison passée

A la lutte pour les playoffs à la mi-saison, Billère a sombré corps et âme lors de la deuxième partie, avec notamment une série de neuf défaites en 10 rencontres. "La phase de retour n’avait rien à voir avec la phase aller. De septembre à décembre, l’effectif s'est conduit comme le Dr. Jekyll. Tout allait bien, notre jeu était bon, nous enchaînions les belles performances, le tout dans un bon esprit. C'est à partir de janvier que Mr Hyde est apparu. On a détruit tout ce que l'on avait créé lors des trois premiers matches. Ensuite on est entré dans une spirale négative et ça a pris énormément de temps avant que les joueurs ne repennent de la confiance. Ce sont un peu les mystères du sport, souffle Aitor Etxaburu. On pourrait justifier ça en évoquant les blessures, mais c'est un peu facile. A mon avis, et c'est celui du club également, il y a d'autres raisons. On a fait un bilan en interne mais on a choisi de garder les conclusions pour nous."

Un renouvellement d'effectif

Avec pas moins de sept départs - Thomas Bolaers (Cesson-Rennes), Guillaume Crépain (Istres), Pierrick Verdier (arrêt), Leonardo Querin (Puerto Sagunta, ESP), Paul Mourioux, Mirko Popovic (Besançon), Pascal Allias (arrêt), Maël Vandelannoote (Angers) -, Billère a entamé une nouvelle ère pour cette saison à venir. "Tous sont partis pour des raisons différentes et nous avons perdu de gros joueurs. Chacun d'entre eux aura laissé un bon souvenir ici, note le technicien, qui a dû se creuser pour compenser les pertes. L’objectif du recrutement a été de renforcer et de consolider tous les postes sauf ceux de gardien et de pivot. Pour atteindre cet objectif, on a choisi des joueurs dont la plupart sont jeunes et vont progresser dans notre club." Alexis Bon (Valence), Valentin Doudeau (Cherbourg), Victor Donoso (Montélimar), Ognjen Jokic (Belfort), Thomas Sermet-Bellet (Chambéry) et Cédric Loupadière (Dijon) ont ainsi rejoint le Béarn pour la saison. 

Opération reconstruction

A l'heure de fixer un nouveau cap, Aitor Etxaburu reste encore évasif. "Un nouveau cycle commence pour nous, avec beaucoup de nouveaux joueurs, beaucoup de jeunesse, et l'on devra avoir beaucoup de patience pour construire un nouveau projet. On veut construire une équipe pour l’avenir du club, une équipe qui soit capable de se battre pour des objectifs plus ambitieux le plus tôt possible", conclut l'Espagnol. 

Be. C.

Crédit photos: BHB

PROLIGUE.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies