close


Tour des clubs: Objectif Top 5 pour Nancy !

18
août
Tour de France
Notre Tour de France des clubs se poursuit ce vendredi avec Nancy, en compagnie de Stéphane Plantin.

Un oeil sur la saison passée

Nancy a démarré sa saison en espérant lutter le plus longtemps possible pour terminer dans la première partie du classement. Un objectif non atteint puisque les Lorrains n'ont jamais réussi à décoller, pour conclure l'exercice à la dixième place. "Le bilan de la saison passée est mitigé puisqu’on n'a pas eu les résultats que l’on espérait, reconnaît Stéphane Plantin. On n’a jamais réussi à trouver notre rythme dans ce championnat, et ce pour diverses raisons, qu’elles soient internes à l’équipe ou dans la structuration du club. On est un peu frustrés mais on est en train de se projeter sur un nouveau cycle. Le club est passé sur un projet à moyen terme. Sur ce point on a vraiment avancé puisqu’au niveau des structures on est passés du statut d’association à celui de société. Dans la construction d’un club qui se tourne vers le très haut niveau on est dans le timing."

Un recrutement à moyen terme

En jetant son dévolu sur Emil Feuchtmann (Thoune, SUI), Florent Bonneau (Nîmes), José Costa (Braga, POR), Stephen Ouakil (Istres) et Javier Borrogan (Irun, ESP), Nancy a tenté de densifier son effectif avec une vision à plus long terme. "Notre objectif étant d'être compétitif sur une montée à moyen terme, on tend à recruter des joueurs capables de jouer sur un niveau au-dessus. L'objectif a été de prendre des joueurs qui correspondaient à ce profil-là. J’ai le sentiment d’avoir une équipe plus compétitive que celle de la saison passée. Mais en même temps, l’adversité sera en hausse. On est une équipe qui a bien recruté, mais c’est au même titre que pas mal d’autres", décrypte le coach lorrain. 

Objectif Top 5 !

Stéphane Plantin se montre plutôt clair à l'heure de fixer un cap à ses troupes pour la saison à venir. "L’objectif, comme énormément d'équipes, c'est de viser le Top 5. Mais, malgré notre recrutement intéressant, jouer ces cinq premières places va être un combat de 26 journées. On ne sera pas seuls à vouloir jouer ces playoffs. On voit des collectifs vraiment intéressants. Il y a cette adversité, ce championnat qui devient de plus en plus relevé, de plus en plus beau. C’est un point vraiment très positif pour notre sport et notre Ligue nationale. A nous de trouver la bonne carburation assez tôt dans la saison. On démarre face au promu, mais ensuite on joue de grosses équipes, ça nous promet des mois de septembre et octobre déterminants dans la construction de notre saison", conclut l'ancien ailier droit. 

Be. C.

Crédit photos: GNMH

PROLIGUE.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques, commerciaux et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies