close


Tour des clubs: Pontault-Combault prêt à refaire le coup ?

28
août
Tour de France
On poursuit notre Tour de France des clubs avec Pontault-Combault, en compagnie de Luc Borg, son président.

Un oeil sur la saison passée

Onzième la saison précédente, Pontault-Combault a réalisé un excellent exercice 2016/2017 puisque le club francilien a conclu la saison régulière à la deuxième place, pour finalement échouer en demi-finales des playoffs, face à Chartres. "Le bilan de la saison passée est forcément très bon. On a vécu une saison extraordinaire. On aimerait désormais remettre le couvert avec les mêmes ingrédients, tout en changeant le dessert quand même, sourit Luc Borg. C’était vraiment sympa à vivre, on a été tout prêt d'un grand grand bonheur. Sur le moment, après l'éliminmation, il n'y a pas de frustration car cette deuxième place au terme de la saison régulière, personne n’aurait pu la pronostiquer. C’est beau ce que l'on a fait... Un peu plus tard il a pu y avoir quelques regrets mais le joueurs sont désormais repartis sur une nouvelle saison et se sont remis au travail."

De la continuité quand même

Si deux cadres ont notamment quitté le navire, - Ricardo Candeias (Chartres) et Etienne Mocquais (Créteil) -, Pontault-Combault est parvenu à conserver le gros de ses troupes, Laurent Lagier-Pitre et Valentin Aman en tête. "Pour nous, bien recruter, c’était garder nos meilleurs éléments. Les résultats ont fait qu’on a pu le faire. On a aussi vu partir de bons joueurs, de bons gars, mais on a bien recruté car on a gardé 11 joueurs de la saison dernière et ceux qui se sont rajoutés avaient très envie de venir, ils ont adhéré au projet", estime le président seine-et-marnais, alors que les jeunes Robin Cantegrel (Nantes), Steve Marie-Joseph (Valence), Goncalo Ribeiro (Benfica, POR), Romero Carreras (Porto, POR) ont rejoint le club. "L'objectif, c'est de faire grandir ces jeunes qui visent le très haut niveau à plus ou moins long terme", conclut Borg. 

La même en mieux ?

Après une saison extraordinaire, Pontault-Combault se verrait bien remettre ça. "L'an passé, on s’est faufilés et on a été pris par la patrouille. Cette année, on espère se faufiler mais ne pas se faire prendre, sourit le président pontellois. L'année dernière il y a eu du beau jeu et du plaisir pour tout le monde. L’objectif c’est d’être sur cette lancée, d’être le plus proche de ce qu’on a pu faire. Si c'est le cas, on ne sera pas très loin... Mais on est aussi conscients que ce sera plus difficile car l’ensemble de la Proligue s’améliore. Il ne faut pas oublier de regarder dans le rétroviseur. Il y a une forte densité d'équipe et ça sera à nous de nous faufiler sans oublier que ça sera long et compliqué."

Be. C.

Crédit photos: Dany Photos

PROLIGUE.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies