close


Tour des clubs: Istres, la même en mieux ?

31
août
Tour de France
Suite de notre Tour de France des clubs ce jeudi avec une halte du côté d'Istres, en compagnie de Benali Beghouach, le coach adjoint.

Un oeil sur la saison passée

Déçu par une saison conclue à la septième place, Istres se montre bien plus solide pour aborder l'exercice 2016/2017, qu'il termine finalement à la troisième place, avec six défaites au compteur. Une fois en playoffs, les Provençaux passent à côté de leur demi-finale aller, à Massy (26-21), et ne parviennent pas à combler l'écart lors du retour, à domicile (30-26). "On avait pour objectif d’aller chercher les playoffs. Ensuite, puisqu'on est un club avec une histoire de haut niveau, l’objectif est rapidement devenu la montée en Lidl Starligue. D’où cette grosse déception de perdre d’un but au goal-average particulier, souffle Benali Beghouach, l'adjoint de Gilles Derot. On a du mal à le digérer. Mais il faut savoir se servir de ces erreurs-là pour pouvoir avancer. Il faut mettre en avant ce que l'on a raté pour la saison à venir et se servir de cette frustration. Mais il y aussi du positif avec une saison correcte avec 6 défaites, notamment grâce à la présence du meilleur gardien de la Proligue, Robin Cappelle."

L'effectif reste stable

Les supporters ne seront pas dépaysés, le 15 septembre prochain, à l'heure de la reprise. Alors que Bastien Cismondo a stoppé sa carrière, Hichem Kaabeche (Nîmes), Kevin Mesnard (arrêt), Adien Claire (Besançon) et le peu utilisé Stephen Ouakil (Nancy) ont également quitté le navire, remplacés par Guillaume Crépain (Istres), Matthieu Limousin (Aix), Branko Kankaras (Valence). "Il a fallu remplacer les joueurs qui partait. Bastien a stoppé sa carrière, et on a récupéré un demi-centre d’un calibre identique avec d’autres particularités, en la personne de Guillaume Crépain. Idem sur le poste de pivot avec Branko Kankaras. Il est différent d'Hichem Kaabeche, mais il sera performant offensivement et défensivemet, décrypte le technicien. Après il y a les limites financières du club, et on a choisi de miser sur les jeunes joueurs. Mehdi Harbaoui, médaillé de bronze avec les U21 cet été, a signé son premier contrat pro, et on a récupéré Matthieu Limousin à Aix. On essaye de compenser nos limites financières tout en gardant un équilibre dans le jeu."

Les playoffs, voire mieux ?

Après avoir visé les playoffs, puis la montée la saison passée, Istres ne change pas de cap pour la saison à venir. "A Istres, les objectifs sont toujours élevés. Il faut au minimum être en playoffs avec la meilleure des places possibles, et puis, si possible, on tentera d'aller chercher la montée en Lidl Starligue. C’est quelque chose qui correspond à l'histoire de ce club, conclut Benali Beghouach. On est aussi conscient que ça sera plus compliqué cette saison. Chartres a super bien recruté, Sélestat et Créteil, qui ont une grosse expérience de la Lidl Starligue, ça sera du très lourd. Pontault, à part les gardiens, a conservé le même effectif, et Dijon a aussi bien recruté. Il y a aura 6-7 équipes qui chercheront à se qualifier pour les playoffs."

Be. C.

Crédit photos: Yaga Pictures

PROLIGUE.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies