close


"Le match au Zenith de Limoges, une très grosse émotion"

21 févr.
Un club/Un joueur
Au tour de Jonathan Roby, le capitaine de Limoges, de nous faire découvrir son club.

Ma première licence

"Bon il faut déjà savoir que ce n'était pas tout à fait le même club puisque moi j'ai commencé à l'ASPTT Limoges. C'est ensuite qu'il y a eu une fusion de plusieurs clubs, dont l'ASPTT qui a donné le LH. Pour ce qui est du LH, je suis revenu depuis 6 ans. Avant cela je ne saurais pas dire les années, j'ai dû faire 4-5 ans avec les minimes, les cadets et même une année en N3. Là je suis parti pour connaître le très haut niveau. Comme j'étais au pôle de Talence, j'ai signé aux Girondins de Bordeaux qui avait sa réserve en N2 et l'équipe 1 en D1. Je suis ensuite passé par Nîmes et Toulouse. Après Toulouse, où je n'avais pas été conservé, je me suis senti à la fin d'un cycle et je n'avais pas envie de repartir sur de la D2 ailleurs en France. J'ai senti que le projet de Limoges, chez moi, en N1, était le bon." 

Mon meilleur ami au club

"Il ne joue plus cette année mais c'était Lionel Fermigier, notre capitaine jusqu'à l'été 2016. C'est lui aussi un pur Limougeaud qui est passé par les Girondins de Bordeaux. Il est un peu plus vieux donc il était revenu avant moi mais on a des profils qui se ressemblent: on est des Limougeauds dans l'âme. Après, il y a William Annotel, mais il n'arrivera que la saison prochaine. On est de la même année et on a joué à Bordeaux, Toulouse et Nîmes ensemble. On a été en équipe de France jeunes aussi. C'est cool de le retrouver l'an prochain." 

Le meilleur joueur passé par le club

"A Limoges, c'est forcément dans les joueurs de cette année ou de l'an dernier puisque c'est là que nous avons évolué au plus haut niveau. Je dirais Davor Cutura du coup. L'an passé, il nous avait fait du bien sur sa petite pige. Idem cette saison depuis qu'il est revenu... C'est vraiment un super joueur. Malgré le fait qu'il ait 38 ans c'est vraiment le top sur beaucoup de points."

Mon meilleur souvenir

"Ca restera les barrages pour monter de N1 en Proligue, il y a trois saisons. Ca reste un gros tournant dans l'histoire du club. On finit premiers de notre poule et on va jouer ces barrages à Villemomble pour finir champion de France de N1. On avait fait un super week-end en battant Saran et Vernon, alors qu'on nous voyait presque comme l'équipe la plus faible puisqu'on disait que notre poule était la plus facile. Au final ça donne un gros tournant dans notre histoire puisque cette montée a obligé le club à se structurer. Ca a changé beaucoup de choses."

Mon pire souvenir

"Il doit forcément y en avoir un ou deux. (sourire) On va dire de manière plus générale les défaites à Beaublanc. On a eu cet honneur et perdre là-bas c'est toujours pénible. Cette saison on a revanche joué au Zenith de Limoges et ça reste un très grand moment. Il y a eu une grosse émotion avec 3500 personnes dans le public, un gros show et cette victoire contre Chartres au final. Ca nous a donné une très grosse émotion et un beau cadeau de Noël. J'ai joué quelques années en Lidl Starligue et des moments comme ça je n'en ai pas vécu beaucoup..."

Mon plus beau but

"Pendant les fameux barrages, je crois que je mets deux coup francs directs. Ca ne se fait plus depuis 15 ans, c'était un peu à l'ancienne, pas très joli mais dans un match comme ça, on prend ! (rires) Ce n'était pas vraiment dans le style Mikkel Hansen, plutôt Michel Hansen, mais ça fait toujours plaisir. (sourire)" 

Mon meilleur spot

"On a un petit rituel avec les joueurs. Souvent après la muscu on va boire le café en ville. Après les bars changent un peu donc je ne donnerais pas de noms précis. Pour ce qui est des victoires, on ne les fête pas excatement dans les mêmes adresses par contre. (sourire)"

Crédit photos: Armaphotos/LH87/Handnews

PROLIGUE
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques, commerciaux et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies