close


"Sébastien Quintallet avait quelques réactions pas très normales"

22 mars
Un club/Un joueur
Gardien de Saint-Marcel Vernon depuis 2011, Fernando Garcia nous présente à son tour son club à travers son parcours.

Ma première licence

"Je suis arrivé en juillet 2011. Je sortais de six années en Italie et je cherchais un nouveau défi dans un nouveau pays. Je cherchais aussi quelque-chose de plus sérieux et j'ai eu plusieurs contacts dont celui du Saint-Marcel Vernon. Ce fut un peu difficile pour moi au début, mais au final ça s'est très vite bien passé. M'adapter à un nouveau pays ce n'était pas quelque-chose de nouveau puisque j'avais quitté l'Argentine pour l'Italie déjà. Et au final, sept ans plus tard je suis encore là. Je n'ai pas eu plus de propositions que cela, et les seules fois où j'ai eu des contacts, ce n'était pas forcément pour quelque-chose de mieux. Je ne voyais pas l'intérêt de partir pour partir. Je me sens bien ici." 

Mon coach le plus marquant

"Je n'ai pas eu beaucoup d'entraîneurs. Quand je suis arrivé, Benjamin (Pavoni) venait de quitter le club pour rejoindre Créteil et j'ai eu Jérôme Delaporte. Ensuite quand Jérôme a arrêté (en 2015, ndlr), c'est Benjamin qui est revenu. Et maintenant, depuis cette saison, ils sont tous les deux sur le banc. Je pense que les deux sont différents mais ils ont la même vision du jeu et la même exigence." 

Mon meilleur ami au club

"Par rapport à la proximité de nos origines, je vais dire Pablo Marrochi. C'est avec lui que j'ai le plus de relations et d'affinité. Mais c'est difficile de ne citer qu'une personne. Il y a eu aussi Dusan Tomic avec qui je m'entendais très bien et qui est encore un très bon ami, même s'il joue désormais à Oissel. On est arrivés ensemble et on a un peu tout connu." 

Le meilleur joueur passé par le club

lactu.fr

"Je suis arrivé juste après qu'il soit parti mais je pense que c'est Timothey N'Guessan. Il est un très grand joueur et c'est le meilleur élément sorti du club. Après je peux aussi citer Alexian Trottet qui est parti à Saint-Raphaël. Il a vraiment quelque-chose de spécial." 

Mon pire souvenir

"C'est la relégation administrative que l'on a eu en 2014. Cette saison-là, on avait un effectif vraiment réduit et ce fut une saison très dure. On était 12 joueurs et on avait fait un effort collectif comme je n'en ai jamais vécu. Cette année-là c'était 12 mecs qui se battaient pour aller chercher le maintien et conserver un état d'esprit de conquérants. Mais ça s'est malheureusement mal terminé..." 

Mon meilleur souvenir

"Il y en a beaucoup. Déjà la première année, lorsque je suis arrivé, on a joué les playoffs de la Proligue. Après il y a la saison dernière et cette montée en Proligue couronné d'un titre de champion de France de Nationale 1. Une vraie belle saison." 

Le joueur le plus fou passé par le club

"Il y en a eu pas mal (sourire). Je pense que Clément Dauvergne n'était pas quelqu'un de très normal (rires). Il y a aussi Sébastien Quintallet. Maintenant qu'il est entraîneur il est tout sérieux, mais quand il était joueur il avait quelques réactions pas très normales. (rires) Après je dois aussi me mettre moi. Mais ça s'explique, je suis un gardien ! (sourire)" 

Mon meilleur spot

Instagram du joueur

"Je vais dire juste en face de chez moi, à Vernon. Il y a la Seine et un parc et j'aime y aller avec mes enfants. C'est tout simple mais ça me représente bien (sourire)." 

Ma plus belle anecdote

"C'est difficile. Mais je vais dire la fête après la montée, c'était vraiment bien, vraiment sympa. Toute la ville s'est rassemblée pour fêter ça. C'est un des souvenirs que je vais conserver dans un coin de ma tête. Le public du Grévarin m'aura vraiment marqué. (sourire)" 

Crédit photo: JY Hillion/SMV 

PROLIGUE
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques, commerciaux et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies