close


Nice souhaite bisser

09 août
Tour de France
La saison de Proligue reprendra ses droits le 14 septembre prochain. En attendant cette reprise, nous vous présentons un à un tous les acteurs d’un exercice qui s’annonce d’ores et déjà passionnant. Troisième épisode ce jeudi, avec Nice.

"Une équipe qui a su travailler dur"

Promu en Proligue, Nice a d’abord connu un démarrage difficile, pour ne décrocher son premier succès qu’à la cinquième journée, puis rapidement s’extirper de la zone rouge. "Je n’étais pas forcément inquiet, souffle Edu Fernandez. Je voyais mon équipe chaque jour à l’entraînement et on a toujours travaillé dur. Les gars sont restés très soudés." Au final onzième, le Cavigal a atteint son objectif, celui de se maintenir. "Pour moi le bilan est très positif, sourit le coach niçois. Par rapport à l’effectif que l’on avait, par rapport à notre budget, je ne peux qu’être heureux. On savait qu’on abordait un championnat très serré et on a notamment réussi à aller chercher de précieux points à l’extérieur. Je suis vraiment content de ce que l’on a produit."

"Faire avec nos moyens"

Toujours doté d’un des plus petits budgets de la Proligue, Nice va une nouvelle fois compter sur le flair de son coach, qui est allé chercher des joueurs méconnus ou de jeunes joueurs: Antonio Vozila (Rijeka, CRO), Joan Amigo (Barcelone), Darius Makaria (Benidorm, ESP), Maël Vandelannoote (Angers), Jordi Deumal (Nantes), Clément Gaudin (Paris), Manuel Crivelli (Ferro Carril, ARG). "On a fait avec nos moyens, en allant notamment chercher des jeunes joueurs avec de grosses qualités. On a désormais une équipe très jeune, mais avec une grosse envie de travailler, estime le technicien. Avec tant de changements, il y a forcément beaucoup de travail à faire sur le plan tactique, mais c’est aussi notre boulot. On travaille beaucoup, que ce soit offensivement ou défensivement."

Un seul objectif: le maintien

Sans surprise, Nice ne visera rien d’autre que le maintien la saison prochaine, prêt à en découdre à nouveau dans une Proligue toujours plus indécise. "On sait que ce sera à nouveau compliqué, avec de nouveau un écart très ténu entre tous les concurrents. On aura une équipe très jeune et il faudra être performants assez rapidement, conclut le coach espagnol. Nous verrons ce que cela va donner mais je reste très confiant. Si on travaille bien, on sera récompensés."

Be. C. 

PROLIGUE
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques, commerciaux et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies