close


On vous a tant aimé… (1)

25
avril
Laurent Moisset raconte
La Lidl Starligue va perdre, en fin de saison, quelques-uns de ses plus fidèles acteurs. Mais ils rêvent encore tous d’une sortie digne de leur longue carrière…

L’épidémie s’est déclarée à Saint-Raphaël quand, tour à tour, Wissem Hmam (13 saisons, 290 matches), Geoffroy Krantz (14 saisons, 219 matches) et Aurélien Abily (13 saisons, 224 matches) ont fait savoir qu’ils mettraient un terme à leur carrière à l’issue du Championnat. Comme un rappel à la réalité du temps qui passe et à l’inexorable destin du Champion qui n’a pas assez d’une vie de sportif pour assouvir toutes ses ambitions. Tous les trois, pourtant, auront duré dans le métier, connu des hauts et des bas, sans jamais courber l’échine. Poursuivi, surtout, la quête commune d’installer et de pérenniser un club qui, aujourd’hui, est l’une des têtes de gondole de la Lidl Starligue. Comme le dit joliment leur président, Jean-François Krakowski, « ils ont marqué l’histoire du club. » Avant d’ajouter : « Leur esprit guerrier a tellement compté dans les batailles que nous avons menées. Ils étaient notre assurance tous risques. »

Aurélien Abily n’est pas le plus connu des trois. Né Au Mans, formé à Angers, il a forgé son caractère dans les âpres combats de la N1 à Aurillac avant de connaître la montée en D1 puis, réputation faite, de rejoindre Saint-Raphaël en 2009. Un homme sûr comme on dit, redoutable artificier sur la ligne arrière et pilier de la montée en puissance de son équipe.

Wissem Hmam, héros tunisien du Mondial 2005, a, ensuite, brillé à Montpellier près de dix années. Un artilleur hors pair malheureusement diminué après une grave blessure à l’épaule mais capable de passer d’un rôle de jeune premier à celui du soutier de service. Défenseur intraitable, leader, exemplaire dans cette métamorphose qui n’avait rien de facile quand on passe de la lumière à l’ombre.

Geoffroy Krantz avait commencé par décrocher la Ligue des Champions avec Montpellier en 2003 et le titre de Champion d’Europe avec l’équipe de France en 2006 en Suisse. A Gummersbach, de 2007 à 2011, il remporta deux Coupes des Coupes et la Coupe EHF avant, lui aussi, de venir croquer dans le projet de Saint-Raphaël.

« Ils ont marqué l’histoire du club. » (Jean-François Krakowski)

Jean-François Krakowski avait déjà compris, avant de les engager, combien ces hommes-là seraient importants, grâce à leur l’expérience, dans l’épanouissement de son club. Combien leur état d’esprit porterait les plus jeunes tout en les faisant grandir, combien, enfin, leur fidélité, leur leadership de vestiaire contribueraient à solidifier le socle de toutes les ambitions varoises. La preuve, aujourd’hui encore, à plus de 35 ans ils se montrent indispensables alors que Saint-Raphaël s’apprête à aller disputer les Finales de la Coupe EHF.

« Ce que je remarque, souligne leur président, c’est qu’ils ont toujours été présents. Ils font partie de ces joueurs sur qui l’on peut compter et qui rassurent, fatalement, quand on développe un projet. »

Tous les trois ont, surtout, incarné les valeurs de leur sport. Dans leur engagement, leur abnégation, leur simplicité, ils ont indiqué la voie, activement participé au formidable développement de la Lidl Starligue ces dernières années. Ils n’ont évidemment pas tourné définitivement la page dans cette fin de saison passionnante qu’ils pourraient achever sur un ultime rêve européen. Comme ils ne couperont pas davantage les ponts avec le club qui leur a fait confiance.

Wissem Hmam entamera une formation d’entraîneur avant, probablement, d’apporter sa pierre à l’édifice varois. Aurélien Abily, comptable de formation, reprendra une formation afin de devenir expert. Geoffroy Krantz restera, lui aussi, à Saint-Raphaël où ses compétences  en matière d’électronique devraient lui offrir un nouveau défi.

« C’est la fin d’un cycle, avoue Jean-François Krakowski, mais ils ne seront pas loin de nous puisqu’ils ont décidé d’engager leur autre vie à Saint-Raphaël. » Comme si, finalement, il leur était impossible de quitter un club qu’ils ont marqué de leur empreinte.

L.M.
Crédit photos S.Pillaud

"On vous a tant aimé" Épisode 2 à venir....

LNH.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques, commerciaux et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies