close


Richardson: "Je trouve mes marques"

02
sept.
Entretien
Retrouvez les réactions des acteurs de la victoire de Montpellier face à Saint-Raphaël, ce samedi au Kindarena, lors de la petite finale du Trophée des champions by Lidl (37-29).

Melvyn Richardson (Montpellier)

"On s’attendait  un gros match parce que Saint-Raphaël a également perdu hier et les deux équipes avaient un esprit revanchard. Ils sont très solides en défense, et nous on s’est un peu rôdés sur la première période. On n’était pas dans les bons timings avec pas mal de pertes de balle. Mais on n’a pas paniqué pour réagir en deuxième période et ne pas reproduire nos erreurs. Pour ma part, je suis satisfait mais surtout parce qu’il y a eu la victoire au bout. Je trouve mes marques dans cette équipe. Je m’intègre bien, tant dans le groupe que dans le projet de jeu. A moi de continuer comme ça pour sortir de bons matches comme celui-là, voire mieux."

Valentin Porte (Montpellier)

"On a eu un premier visage qui était celui du doute. En sortant du match hier on se disait qu’on était un peu moins fort. Mais au final on s’est refait le match et on s'est aperçus qu'on était au niveau, beaucoup plus qu’en finale de Coupe de France par exemple. Mais ça nous a mis le doute, et en première mi-temps ça n’allait pas très bien. A la mi-temps on s’est dit les choses et on s’est dit « oh les gars on ne va pas tout oublier alors que depuis le début de la prépa ça fonctionnait bien ». On a su élever notre niveau de jeu. C’est bien de finir sur une période vraiment complète. On a dix jours pour peaufiner tout ça."

Geoffroy Krantz (Saint-Raphaël)

"On est habitués à avoir deux visages. Et Montpellier est coutumier du fait aussi. Ils arrivent souvent à faire des « remontada » comme cela. Nous c’est souvent le contraire, on arrive à faire de bonnes premières périodes et des deuxièmes périodes un peu pourries. C’est un scénario qui se répète. Ils nous reste désormais 10 jours avant la reprise. Il vaut mieux le savoir maintenant que lorsque les points comptent. "

Aurélien Abily (Saint-Raphaël)

"On va regarder la vidéo pour voir nos erreurs. On a perdu beaucoup trop de ballons, on n’a pas été assez appliqués et contre ce genre d’équipe on le paye cash. On a explosé en deuxième période. Mais il vaut mieux craquer maintenant que dans dix jours. Maintenant on sait ce sur quoi on doit travailler pour éviter de réaliser ce genre de deuxième période."

TrophéedesChampions.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies