close


8e de finale de Coupe de France, les matchs de vendredi

28 févr.
Divers

La Coupe de France reste la Coupe de France et sait réserver des surprises à chaque tour. Ainsi Aix (10e) a pris le meilleur sur les terres de Saint-Raphaël (6e) dans le derby du Sud-Est, tandis que Sélestat s’est imposé à Tremblay. Toulouse a de son côté contrôlé contre Pontault.

 

Toulouse 41-23 Pontault (23-10)

Face à une équipe de Pontault (D2) à la peine en championnat et qui était venue sans illusions en Haute-Garonne, mais avec sa jeune garde, le Fenix a joué la partition parfaite pour s’imposer sans trembler. Déjà bien devant à la pause, les hommes de Joël Da Silva ont récité leur gamme face à un adversaire clairement dépassé. Sur le terrain quasiment chacun des locaux a pu se régaler et y aller de son but. Une démonstration.

 

Saint-Raphaël 28-36 Aix (16-16)

A l’arrêt depuis deux semaines, le SRVHB n’a pas réussi à redémarrer lors de cette soirée de Coupe de France face à Aix. Bousculés dans le premier acte par leurs visiteurs (9-13 à la 19’), mais capables de revenir pour trouver une égalité parfaite à la pause  (16-16), les hommes de Christian Gaudin ont ensuite fait jeu égal tout le début du second acte (20-20 à la 37’). Avant de coincer complètement et de voir s’envoler leurs voisins (24-28 à la 49’). Ces derniers, appliqués en défense et en réussite en attaque avec un Iosu Goni Leoz incroyable (9 buts) et un Luc Thobie tout aussi prolifique (8 buts), n’auront pas laissé passer leur chance et s’offre un quart de finale mérité.

 

Tremblay 27-29 (ap tab) Sélestat (25-25 ; 10-11)

Le SAHB est définitivement la bête noire du TFHB cette saison. Pour la 3e fois depuis septembre, les partenaires des précieux Jordan François-Marie et Pawel Podsiadlo (6 buts chacun, le second en photo) et du décisif Obrad Ivezic (15 arrêts) ont trouvé la clef pour disposer de l’équipe francilienne. Après un match ultra serré au cours duquel les deux équipes se sont rendues coup pour coup, et même si chaque ensemble aura eu ses temps forts, c’est une séance de penalties qui aura fait basculer le sort. A ce petit jeu, ce sont les nerfs des visiteurs qui auront le mieux tenu… Les Violets sont aussi en quarts !