close


CDF / Paris remporte la Coupe de France !

26 avril
Résumé match
Au terme d’un match d’une intensité rare, le PSG Handball a conservé sa Coupe de France face à Nantes ce dimanche. Devant à la pause (12-14), les « locaux » ont accentué leur avance pour s’imposer malgré les coups de boutoirs des Ligériens.
résumé
stats équipes
top joueurs
infos match

Déjà vainqueur du Trophée des Champions, gagnant à 2 reprises contre 1 défaite face aux Nantais cette saison, Paris a ajouté une victoire de plus à ses statistiques et, de fait, une ligne supplémentaire à son palmarès en s’imposant en costaud dans cette finale de Coupe de France. Et c’est bien un match complet que les hommes de Philippe Gardent ont du sortir pour se défaire de ceux de Thierry Anti. D’entrée les débats démarraient sur un rythme fou avec du jeu rapide de part et d’autre. Sur ce registre, les joueurs de la capitale prenaient un premier avantage (2-4 à la 6’) vite comblé par ceux de la Cité des Ducs (7-5 à la 10’). Le « H » allait alors prendre le match en main (9-6 à la 13’) jusqu’à ce qu’un trou de près de 12’ plombe la bonne entame des Violets. Là, le PSG Handball, autour d’un Mikkel Hansen autoritaire et qui terminera la rencontre à 8 buts, refaisait son retard puis passait de nouveau devant (9-12 à la 22’). Au prix de beaucoup d’efforts, le « H » se débloquait à la 25’ avec un but de Valero Rivera (10-12). L’écart resterait le même à la pause (12-14).

Au retour des vestiaires Nantes allait pousser très fort mais Paris tenait tout aussi bien, accentuant son avance (15-19 à la 36’) avant de, de nouveau, céder du terrain jusqu’à une égalité parfaite (21-21 à la 44’). En attaque Nicolas Claire tenait la baraque tout comme Igor Anic (7 buts chacun au total) et c’est l’ensemble de la famille ligérienne qui se remettait à croire à un doublé en coupes cette saison (23-22 à la 46’). Cet avantage serait le dernier pour le « H » qui allait se prendre le rouleau compresseur parisien de plein fouet et un certain Jeffrey M’Tima qui aura sorti l’un des plus beaux matchs de sa jeune carrière (11 buts). L’ailier gauche aura multiplié les beaux gestes et actions efficaces pour permettre aux siens de s’envoler au score (24-27 à la 53’ puis 25-29 à la 56’).Là, l’affaire était entendue et Paris se dirigeait vers son sacre. Mérité.