close


Finale de la CdL, Montpellier au sommet

11 déc.
Divers
Donné favori, Montpellier a tenu son rang en remportant ce dimanche à Nantes la Coupe de la Ligue face à une équipe de Saint-Raphaël très accrocheuse (28-27).

Montpellier 28-27 Saint-Raphaël (13-13)
Les Héraultais le trophée à la main et le sourire aux lèvres. Depuis le temps, on commence à avoir l’habitude de cette image. Ce dimanche, au Palais des Sports de Beaulieu à Nantes, on a encore pu la voir. Pourtant, les Varois ont tout fait pour casser cette habitude. Moins pris par l’enjeu que lors de la finale de mars 2010, ils ont embêté jusqu’au bout leurs adversaires. Les coéquipiers de Slavisa Djukanovic (10 arrêts) ont surtout eu le mérite de s’accrocher alors que l’entame de match leur a été défavorable (4-1, 8e). Rapidement, ils sont revenus au score (4-4, 15e) et ont tenu cette égalité jusqu’à la pause en offrant un joli spectacle aux spectateurs venus en nombre (13-13, 30e).
Pour craquer dès la reprise, comme Chambéry la veille en demi-finale ? On a pu le craindre vu la pression exercée par les partenaires de Vid Kavticnik (8/9 au tir), encore une fois très efficace. Mais l’équipe de Christian Gaudin tenait bon (21-21, 48e). Du moins jusqu’à un certain point, jusqu’à ce que Mladen Bojinovic (4/6 au tir) prenne ses responsabilités en accélérant les débats. Résultat : un 3-0 qui fait mal (24-21, 50e). Les Varois ont eu beau se battre pour combler ce retard, ils partaient de trop loin. A l’arrivée, Saint-Raphaël a échoué à une petite unité du MAHB (28-27). Mais, à coup sûr, cette défaite n’est pas un échec pour un club assez jeune parmi l’élite. Cette finale est sans doute une étape supplémentaire vers le succès. Pour l’instant, Montpellier est encore au-dessus, mais la concurrence est bien là. On en a eu la preuve ce week-end.