close


¼ de finale de Coupe de la Ligue, les matchs de dimanche

10 nov.
Divers

Ce dimanche, se terminaient les ¼ de finale de la Coupe de la Ligue. Tandis que Montpellier s’était qualifié samedi soir aux dépends de Cesson-Rennes, ce sont Dunkerque, Saint-Raphaël et Paris qui ont validé leurs billets contre Nantes, Chambéry et Sélestat pour le Final Four ce dimanche.

 

Saint-Raphaël 28-23 Chambéry (15-13)

Après 3 défaites de rang en championnat, Saint-Raphaël a parfaitement relevé la tête à l’occasion de ce match couperet face à Chambéry et obtient donc sa qualification pour le Final Four de la compétition. Contrairement à ses dernières sorties, le club varois a été bien plus solide en défense et cela a payé face à des Savoyards qui auront eu, malgré une entame de match convaincante (7-7 à la 18’ puis 10-9 à la 25’), le malheur de perdre peu avant la mi-temps leur maître à jouer, Edin Basic, victime d’une luxation de la cheville qui devrait occasionner une absence d’au moins 4 mois. S’ils se sont battus comme des beaux diables pour revenir et offrir à leur partenaire cette maigre consolation, les visiteurs ont ensuite été progressivement décramponnés (20-17 à la 41’ puis 25-19 à la 48’). Aurélien Abily et Morten Olsen (5 buts chacun) auront été parfaits dans le rôle des bourreaux sur la champ tout comme Slavisa Djukanovic (15 arrêts) dans ses cages. Cyril Dumoulin (18 arrêts) aura repoussé tant que possible l’échéance côté CSH mais en panne de relations efficaces en attaque, les visiteurs auront finalement calé.

 

Nantes 25-30 Dunkerque (13-13)

Définitivement, Nantes n’y arrive pas en ce moment. Soucieux de se relancer via ce match de Coupe de la Ligue alors que c’est un peu la soupe à la grimace en championnat, le « H » a finalement été dominé par un Dunkerque toujours aussi solide. Appliqués, les hommes de Patrick Cazal ont œuvré comme à leur habitude : usant leurs adversaires par une défense besogneuse (13-13 à la 30’ puis 21-24 à la 51’) et une attaque qui sait se rendre efficace dans les moments clefs. Un joueur aura éclairé le jeu de l’USDK avec un festival offensif digne des plus grands : Théophile Causse aura scoré à 8 reprises sur 9 tentatives sur le flanc droit de l’attaque nordiste ! Les Dunkerquois s’offrent une belle qualification pour le Final Four et seront donc en mesure de défendre leur titre.

 

Sélestat 25-37 Paris (13-19)

Pas de miracle en Alsace pour cette dernière rencontre des ¼ de finale avec la large victoire des champions de France en titre au CSI. Les hommes de Philippe Gardent n’auront pas tardé à prendre l’avantage dans ce match (6-10 à la 14’ puis 11-15 à la 26’ et 13-19 à la 30’) grâce notamment à un José-Manuel Sierra en pleine forme dans son but (19 arrêts) et un trio offensif composé de Mladen Bojinovic, Fahrudin Melic et Asgeir-orn Hallgrimsson (6 buts chacun, ce dernier en photo) qui auront donné le tournis au SAHB. Après avoir bien creusé l’écart en première période, les Parisiens ont géré et accentué leur avance dans le second acte presque sans forcer (17-29 à la 45’ et 21-34 à la 52’). Paris ira aussi au Final Four !