close


CDL : les réactions après les demi-finales

01 févr.
Divers

Les finalistes Raphaël Caucheteux de Saint-Raphaël et Thierry Omeyer de Montpellier, ainsi que les battus Daniel Narcisse de Paris et Pierre Soudry de Dunkerque sont dans les réactions d’après match.

 

Raphaël Caucheteux (ailier gauche de Saint-Raphaël) :

Le scénario a été incroyable et, finalement, on aurait presque pu se mettre à l’abri avant puisqu’on a réussi à mener de +2 en seconde mi-temps. Du coup, derrière, les Parisiens sont revenus et cela s’est joué sur des détails avec cette séance de penalties. Après, je pense qu’on avait peut-être plus d’envie qu’eux et qu’en face ils étaient plus fatigués. Demain, il nous reste un match et je ne veux pas repartir sans ce titre. Ca va être la 3e finale de la Coupe de la Ligue que le SRVHB dispute et il n’y a pas moyen que ça nous échappe. Comme on a Xavier Barachet et qu’il gagne souvent les finales, ça nous portera peut-être bonheur.

 

Daniel Narcisse (arrière gauche de Paris) :

Ce soir, il faut féliciter l’équipe de Saint-Raphaël car, malgré leur entame difficile, ils ont cru en eux pour nous pousser dans nos dernières limites. Malheureusement, ça a basculé de leur côté. C’est dommage car on avait réussi à mettre, malgré le délai court, certaines choses en place qui ont bien fonctionné avec de la vitesse et de la précision. Cela n’a pas tenu jusqu’à la fin. Ils savaient que l’on allait rentrer fatigués de cet Euro. La déception est présente et on va essayer de rebondir rapidement, dès mercredi face à Ivry, pour aller chercher la victoire.

 

Thierry Omeyer (gardien de Montpellier, en photo) :

On avait envie de se qualifier pour cette finale et on savait que ça allait être difficile, que ça allait être un match engagé, car Dunkerque possède vraiment une belle équipe avec de bons joueurs, mais on a su trouver un état d’esprit approprié. Rien n’a été parfait car on n’avait pas tous le même rythme : certains étaient restés sur Montpellier tandis que d’autres étaient en sélections, mais on a été présent dans l’état d’esprit, on s’est bagarré sur le terrain. Maintenant, l’objectif va être de récupérer au maximum pour aller jouer cette belle finale face à Saint-Raphaël. Ils ont été capables de battre Paris aujourd’hui, ils nous avaient battus en championnat lors de la 12e journée, ça sera donc très accroché.

 

Pierre Soudry (arrière droit de Dunkerque) :

On s’est battu et ça aurait été dommage de ne pas le faire sur ce type de match. Les deux équipes étant assez proches, cela s’est joué sur des petites erreurs, tant offensives que défensives. On en a commises trop ce soir pour espérer gagner. On a pu voir que l’attaque reste notre chantier numéro 1 car on a eu du mal à marquer en première période, peut-être un peu moins en seconde mais les réglages restent encore à améliorer.

CoupedelaLigue