close


¼ de CDL / Paris et Montpellier battus !

09 nov.
Résumé match
En championnat, comme en Coupe de la Ligue, les surprises ne sont jamais loin. Les matchs se jouent à rien. Et ce dimanche, cela a encore été le cas avec les victoires de Nantes sur Paris, Dunkerque sur Montpellier et Toulouse sur Saint-Raphaël. Fou.
résumé
stats équipes
top joueurs
infos match

Partis en début de saison avec une côte quasi similaire, Toulouse et Saint-Raphaël avaient connu  jusqu’ici des destins bien différents. Promettant beaucoup, les locaux manquaient parfois de jus pour conclure tandis que les visiteurs étaient plus efficaces. Leur confrontation lors de la 4e journée, remportée par les Varois en étant l’illustration. Et bien pour ce ¼ de finale, les Haut-Garonnais ont réussi à inverser la tendance et saisir l’occasion pour passer un tour supplémentaire. Et ce, au terme d’un match très accroché au cours duquel aucune des deux équipes n’aura vraiment pris l’ascendant. Si dans le premier acte, les hommes de Joël Da Silva eurent régulièrement l’avantage, celui-ci n’était pas très important (4-6 à la 13’ puis 10-13 à la 25’), dans le second, ce furent ceux de Toni Garcia qui prirent les affaires en main (20-18 à la 43’) grâce notamment à un bon Jérôme Fernandez (6 buts) et un excellent Cyril Dumoulin dans les cages (19 arrêts). A Saint-Raphaël Morten Olsen (8 buts) et Slavisa Djukanovic (17 arrêts) donnèrent beaucoup mais dans l’emballement, ce sont bien les locaux qui gérèrent mieux le coup (26-25 à la 60’).

résumé
stats équipes
top joueurs
infos match

Il aura fallu attendre les prolongations pour que deux des meilleures équipes des dernières saisons arrivent à se départager. C’est dire combien l’envie d’aller au bout de cette compétition était forte pour chacun des ensembles. Et si Montpellier avait montré un très beau visage dans toute la première partie de match (7-7 à la 16’ puis 12-9 à la 26’ et 13-10 à la 30’), c’est finalement au physique, à la fraicheur que les visiteurs se sont imposés. Et ce même après avoir eu maille à partir avec le PSG Handball en milieu de semaine. Car si les Héraultais tinrent la distance jusqu’au milieu du second acte (20-16 à la 43’), l’effectif héraultais frappé par les blessures montra ses limites dans l’emballement (21-24 à la 54’), réussissant tout de même à égaliser avant la fin de rencontre (24-24). En prolongation l’USDK s’employa tout de même, mais avait un peu plus de jambes pour tenir jusqu’au bout (28-31).

résumé
stats équipes
top joueurs
infos match

Battu par Paris il y a un peu plus de deux semaines, Nantes a pris sa revanche ce dimanche sur le parquet de Coubertin. Un peu bougés en début de rencontre, les Ligériens ont su vite se retrouver sur leurs bases pour prendre l’ascendant sur leurs hôtes (4-7 à la 15’) avant de faire la course en tête tout au long de la 1ère mi-temps (8-12 à la 22’). Et si les joueurs de la capitale revinrent peu avant la pause, notamment grâce à Melic (7 buts), le « H » pouvait tout de même se satisfaire de sa courte avance (12-14). Dans le second acte, la troupe de Thierry Anti a continué à être intraitable en défense et à être présente en attaque (15-19 à la 46’), avec un Wilson Davyes toujours aussi précieux (8 buts, en photo). Mais dans le money-time, le PSG Handball est à deux doigts du hold up. Les hommes de Philippe Gardent égalisent (23-23 à la 58’) et se font très pressants. La tension monte d’un cran (24-24 à la 60’), mais sur une ultime action, Jorge Maqueda, malheureux en championnat face à cette même équipe (carton rouge), libère les siens et leur offre un fantastique Final Four où Nantes aura de sérieux arguments.