EHF European League I Les résultats de la soirée

02 mars
Résumé match
Ce mardi, les trois clubs tricolores engagés en EHF European League ont livré de belles prestations. Retour sur l’avant-dernière journée de la phase de groupe.

Toulouse enchaîne

Impossible d’arrêter le Fenix Toulouse Handball. Après avoir battu Berlin il y a deux semaines et être allé décrocher une victoire lors de son déplacement à Winterthur mardi dernier, Toulouse n’a pas fait de cadeau aux Suisses ce soir sur le match retour et s’est imposé de 7 buts, 34 à 27. Erwin Feuchtmann a porté le Fenix en inscrivant 8 buts sur 11 tentatives. Avant même de disputer la dernière journée de Coupe d’Europe la semaine prochaine contre Irun, Toulouse est assuré de terminer à la 3e place du groupe A.

Aix tout proche

Le Pays d’Aix n’est une nouvelle fois pas passé loin de décrocher sa première victoire cette saison sur la phase de groupe. Le Pauc s’est incliné d’un tout petit but, 33 à 32 sur le terrain de Velenje. Menés 7-2 d’entrée de match, les Aixois ont su réagir et revenir à hauteur de leurs adversaires (19-19, 32e). Aix a même fait la course en tête pendant plusieurs minutes (19-20, 34e ; 28-29, 51e). Mais les locaux sont revenus en fin de partie et sont parvenus à reprendre la main sur le match dans le money-time. Aix s’incline d’un cheveu et est officiellement éliminé de la Coupe d’Europe.

Nîmes conserve la première place

Il était primordial pour les nîmois de réagir après la défaite concédée à Athènes mardi dernier. Pourtant, les joueurs de Franck Maurice ont pris l’eau en début de rencontre (2-7, 13e). L’USAM a su relever la tête et réduire l’écart avant la pause. Menés de deux longueurs à la mi-temps (14-16), les Gardois ont inversé la tendance dans la seconde période (27-25, 50e). Devant de deux buts à 50 secondes de la fin, l’USAM est finalement tenu en échec par les Suisses, 33 partout. Malgré ce match nul, Nîmes conserve la première place du Groupe D.

Nantes n’a pas joué

Le HBC Nantes devait recevoir le club russe de Tchekhov ce mardi soir. Mais les Nantais avaient fait part de leur demande de report et ne voulaient pas affronter les Russes suite au conflit entre l’Ukraine et la Russie. Le H savait qu’il risquait de perdre la rencontre et se tenait prêt à d’éventuelles sanctions. Mais la Fédération Européenne a annoncé ce lundi que les clubs russes et biélorusses étaient suspendus des compétitions. Nantes devrait donc se retrouver avec une victoire, sans avoir joué.

 

Mickaël Nassieu

Les résultats de la soirée