close


J08D1 / Tassement en tête !

06 nov.
Résumé match
Montpellier et Nantes ont marqué le pas ce mercredi en obtenant un nul et une défaite respectivement face à Cesson-Rennes et Chambéry. Derrière, Saint-Raphaël et Tremblay ont fait respecter leur rang face à Sélestat et Créteil. Istres remporte son premier match de la saison. Jeudi, le vainqueur de Dunkerque – Paris peut faire une très bonne opération.
résumé
stats équipes
top joueurs
infos match

Diminué par les blessures, Montpellier se déplaçait à Cesson avec un effectif rajeuni. Dès l’entame de la rencontre, les Héraultais verrouillent leur défense et se montrent réalistes devant le but cessono-rennais (3-6 à la 11’ puis 5-10 à la 19’). Trop approximatifs, les partenaires de Mickaël Robin ne parviennent pas à faire vaciller le bloc du MAHB, et rentrent aux vestiaires avec 4 unités de retard (11-15 à la 30’). Dès la reprise, les Montpelliérains poursuivent leur marche en avant. Sous l’impulsion de l’efficace Dragan Gajic (8 buts), les visiteurs dominent les débats (17-23 à la 46’). Alors que l’on pensait Montpellier filer vers un nouveau succès, les locaux vont réagir par l’intermédiaire de Damir Batinovic (5 buts). Le MAHB perd de sa superbe et commence à balbutier son handball. Cesson-Rennes en profite pour égaliser à l’approche du money-time (24-24 à la 52’). L’atmosphère est irrespirable, et au terme d’une fin de match haletante, aucune des deux équipes n’est parvenue à se détacher (27-27 à la 60’). Montpellier ne gagne pas, mais reste leader et invaincu en D1.

résumé
stats équipes
top joueurs
infos match

Nîmes accueillait Toulouse dans son antre du Parnasse avec la ferme intention de lancer définitivement sa saison. Dominés en début de match par des Toulousains plus entreprenants, emmenés par le virevoltant Nemanja Ilic (3-7 à la 9’ puis 10-14 à la 21’), les Gardois vont réagir en fin de première mi-temps. Poussés par leur public, les co-équipiers de Yassine Idrissi (13 arrêts), se rebiffent, et reviennent à hauteur de leurs adversaires (17-17 à la 30’). Le second acte est extrêmement accroché entre les deux formations. Un coup toi, un coup moi, les buts s’enchainent de part et d’autre, mais ni Nîmes, ni Toulouse ne parviennent à prendre plus de deux buts d’avance (24-24 à la 42’ puis 30-30 à la 52’). Ilic (10 buts) poursuit son festival, tandis que Pawel Podsiadlo (9 buts) maintient la Green Team au contact. Dans une fin de match haletante, les deux formations se séparent sur un score de parité (33-33 à la 60’). Un résultat logique, mais qui n’arrange pas vraiment les protagonistes au niveau comptable. 

résumé
stats équipes
top joueurs
infos match

Défait lors de sa dernière rencontre à domicile face au MAHB (27-34), Saint-Raphaël avait à cœur de se racheter auprès de son public face à Sélestat. Les Raphaëlois débutent le match avec beaucoup d’intensité et d’engagement. Dépassés, les Alsaciens se trouvent rapidement distancés au tableau d’affichage (9-3 à la 9’). Les locaux récitent leur handball à l’image d’Aurélien Abily (5 buts), et rentrent aux vestiaires avec une avance confortable à la pause (19-13 à la 30’). Impérial dans ses buts, Slavisa Djukanovic met à mal les tireurs adverses (15 arrêts), et permet aux siens de conserver une avance confortable (23-15 à la 41’). Malgré toute leur bonne volonté, Frédéric Beauregard et les siens ne parviennent pas à enrailler la machine varoise en deuxième période (28-19 à la 51’). En toute logique, la troupe de Joël Da Silva s’impose avec maîtrise face aux Violets (31-22 à la 60’). Le SRVHB monte provisoirement sur le podium, Sélestat est relégable.    

résumé
stats équipes
top joueurs
infos match

Passé à côté du choc face à Paris, Nantes avait l’occasion de repartir de l’avant avec la réception de Chambéry. Le premier acte est très engagé. Les Nantais défendent dur et mettent à mal l’attaque chambérienne (8-4 à la 15’). Mais la réaction des joueurs de Jackson Richardson ne s’est pas faite attendre. Exploitant parfaitement les pertes de balle ligériennes,, les Savoyards recollent au score avant la pause par l’intermédiaire d’Edin Basic (14-13 à la 30’). Avec Valero Rivera à la finition (12 buts), les joueurs de la Cité des Ducs débutent idéalement la deuxième période (21-18 à la 37’). Mais comme dans le premier acte, les visiteurs réagissent rapidement. Damir Bicanic dans le rôle du canonnier (8 buts, en photo), permet au CSH de rester dans la course (27-27 à la 52’). Le "H" peine à trouver des solutions devant le but et paye cash son manque d’efficacité (28-29 à la 59’). Au terme d’un match d’une grande intensité, le CSH s’impose au bout du suspens sur le score de 29 à 30. Nantes concède son deuxième revers de suite, Chambéry se replace.        

résumé
stats équipes
top joueurs
infos match

L’important, c’est les deux points. Cette assertion répétée à volonté par les sportifs de tous horizons prend véritablement son sens à l’issue d’une victoire de la trempe de celle obtenue par Tremblay sur Créteil. Car le match livré par les locaux face à leurs visiteurs pour obtenir cette nouvelle sortie primée ne fera probablement pas référence en terme d’envolées offensives. Cela s’est joué sur la défense et dans cette capacité nouvelle que les hommes de David Christmann ont de démonter le jeu de leurs opposants. Coupant les bonnes relations, bâillonnant les gros tireurs tout en arrivant à glisser suffisamment de ballons dans la cage opposée. De bout en bout l’affaire fut donc serrée (9-7 à la 22’ et 16-14 à la 36’) avec toujours un petit plus pour les coéquipiers d’Oussama Boughanmi (6 buts). Ces derniers auraient pu se mettre plus vite à l’abri mais les Ciel et Blanc avaient aussi leurs arguments comme Nedim Remili (5 buts mais sur 12 tentatives) ou le jeune Youenn Cardinal (4/5 aux tirs) Malheureusement, dans l’ambiance surchauffée d’un Palais des Sports récemment paré de nouveaux atours, les Séquano-Dyonisiens affichaient plus de maîtrise et l’emportaient logiquement.

résumé
stats équipes
top joueurs
infos match

Duel entre voisins avec le derby provençal entre Aix et Istres au Val-de-l’Arc. Le début de match est à sens unique. Les Aixois marquent leur territoire et asphyxient des Istréens trop timorés (5-1 à la 5’). Privés de leur artilleur Théo Derot, les visiteurs s’en remettent à la vista de l’expérimenté Bastien Cismondo (6 buts), pour rester dans la course (7-6 à la 12’). Emmenés par Klemen Cehte (7 buts), les locaux dominent, mais ne parviennent pas à distancer une accrocheuse équipe visiteuse (14-12 à la 22’ puis 17-16 à la 30’). Transparent en première période, Milan Kosanovic va se mettre en évidence dans les buts Istréens dans la seconde. Plus appliqués, les partenaires d’Yvan Gérard inversent progressivement la tendance et prennent les commandes du match (20-23 à la 39’ puis 25-28 à la 49’). Le PAUC peine à trouver le chemin du but et s’en remet aux parades de Yohann Ploquin pour rester à flot. Mais la réussite était bien du côté Istréen. Sur une ultime parade de Kosanovic sur pénalty, Istres décroche son premier succès de la saison et revient à un point de son adversaire du soir (30-31 à la 60’).