close


Aleksa Kolakovic: "Montrer un autre visage face à Montpellier"

12 mars
Entretien
Alors que Saint-Raphaël doit affronter Montpellier, ce samedi en demi-finale de la Coupe de la Ligue lors du Final4 au Mans, Aleksa Kolakovic espère que les Varois montreront un autre visage que celui livré face au MHB en Lidl Starligue.

Aleksa, quel est ton regard sur votre début de saison ?
C’est vrai qu’en début de saison, on s’attendait à jouer pour le Top 4, mais on s’est vite aperçu que ça serait difficile. Mais c’est aussi normal car il y a eu pas mal de changements dans l’effectif, avec une équipe beaucoup plus jeune. On a perdu pas mal de joueurs cadres, des joueurs expérimentés. Le manque d'expérience est pour beaucoup dans le fait que l'on se soit éloignés de ce Top 4. 

La reprise en 2019 a également été difficile…
Oui. On a eu pas mal de blessés avec Dani (Sarmiento) qui est revenu du Mondial blessé, Xavier (Barachet) qui se blesse, Adrien (Dipanda) aussi. Ca fait beaucoup. On a essayé de trouver les solutions et on a réussi à trouver un bon rythme pour battre Pontault-Combault. C’est un match qui est une bonne base je pense.

On a senti une équipe soulagée après la victoire à Pontault…
Oui. Même si ça n’a pas été facile face à une équipe qui a posé des problèmes, qui joue bien au handball. On a bien démarré le match avant d’avoir un petit trou en fin de première période. Mais en deuxième mi-temps, on a réussi à revenir sur nos valeurs, en mettant beaucoup d’agressivité et de détermination pour aller chercher cette victoire, même si le score (27-32) est un peu trompeur car c’était loin d’être facile.

"Aller chercher ce titre..."

Les blessures ont en revanche permis de te donner beaucoup de temps de jeu…
Oui. Après, c’est arrivé avec les blessures donc je ne peux pas être à 100% content. Mais c’est aussi le sport. J’essaye d’aider l'équipe dès que j’entre sur le terrain, je suis très heureux d’être là, d’avoir cette opportunité. Et je me sens plus à l’aise qu’au début désormais. Au début, j’étais un peu jeté au feu, je ne m’attendais pas à jouer 40 minutes aussi vite. Maintenant j’essaie de faire tout ce que je peux et ça se passe plutôt bien. 

Le Final4 de la Coupe de la Ligue arrive. Quel regard portes-tu sur cette compétition ?
C’est une occasion de gagner un titre, et c’est ce qu’on veut. C’est aussi une occasion de régler nos comptes avec Montpellier car en Lidl Starligue, sur le match retour, on a subi un peu (défaite 24-32). On n’a pas montré assez d’envie et d’agressivité, contrairement à eux, et ce qu’on a fait est un peu une honte, surtout à la maison. A nous de prendre notre revanche en montrant notre vrai niveau.

Tu parles de titre, c’est quelque-chose qui vous obsède à Saint-Raphaël ?
Oui, oui. L’année dernière, on a joué la finale de la Coupe EHF, et on l’a perdue. C’était très frustrant. A nous de garder cet état d’esprit pour aller chercher ce titre, que ce soit en Coupe de la Ligue ou en Coupe de l’EHF, où on est encore pas mal. Ca nous permettrait de rattraper notre championnat un peu raté. 

Sur cette demi-finale face à Montpellier, est-elle plus facile à aborder après être passé à côté de votre rencontre en Lidl Starligue ?
Ce sera peut-être plus difficile pour Montpellier. Gagner une équipe deux fois de suite, ce n’est jamais facile. Là ils ont gagné tellement facilement, ils ne vont peut-être pas s’attendre à ce qu’on soit à notre niveau réel. On va se préparer pour montrer un autre visage et remporter ce match. 

Be. C. 

LIDLSTARLIGUE