close


Sunjic, le boss des maths !

26 mars
À la découverte de...
Membre du Top 5 des meilleurs gardiens au nombre d’arrêts cette saison, Mate Sunjic, qui possède un Master en mathématiques financières, est un personnage unique au sein de la Lidl Starligue. Portrait.

"En sport, 2+2, ça ne fait pas toujours 4." Mate Sunjic a le sens de la formule, à l’heure de revenir sur le succès décroché par Ivry du côté de Montpellier (30-32), mercredi dernier. "Les maths dans le sport, ça ne fonctionne pas toujours. Parfois l’équipe qui a le plus de chances de gagner, ne gagne pas", sourit-il. Il faut dire que niveau mathématiques, le gardien de but en connaît un rayon. Natif de Metkovic, l'un des berceaux du handball croate, le jeune homme est vite repéré par ses professeurs pour ses capacités en algèbre. "On m’a proposé de faire des concours dès que je suis arrivé au collège", se souvient-il. 

Vite repéré via ce « concours Kangourou » croate, le jeune homme passe les échelons jusqu’à terminer deuxième du concours national, une fois arrivé au lycée. Une passion qui détonne à cet âge-là. "Mais je crois que j’aimais bien me démarquer dans un sujet qui n’était pas trop aimé par les autres, analyse-t-il. Et puis j’étais déjà handballeur et compétiteur à l’époque. J’avais d’ailleurs raté mon tout premier concours et je me souviens que ça m’avait vraiment énervé, je voulais absolument faire mieux sur le suivant."

Mate Sunjic et un jeune coéquipier nommé... Ivan Cupic. (DR)

Un entretien passé... juste pour voir !

Un esprit conquérant qui se manifeste à nouveau à sa sortie du lycée. Alors qu’il aurait pu placer tous ses oeufs dans l’un des deux paniers, Mate Sunjic choisit la difficulté, pour mener de front sa carrière de handballeur et son Master en mathématiques financières. "C’était vraiment une galère, j’avais des journées de 7h à 23h. Ce sont des sacrifices mais c’est aussi ce que je voulais. J’aimais bien ça en fait", souligne celui qui découvre dans le même temps la Coupe d’Europe, avec son club de Zagreb. C’est finalement à 23 ans, titulaire de son diplôme, qu’il se décier à abandonner l’une de ses deux passions. Ce sera les mathématiques. 

"Une des plus grandes banques de Croatie m’a proposé un entretien, et j’y suis allé juste par curiosité. Je voulais voir comment ça se passait, si je pouvais être pris, se souvient-il. J’aurais pu, à ce moment, choisir d’enfiler le costard-cravate, et être bien payé." Mais la passion du handball est dévorante et le portier se jette corps et âme dans le haut-niveau. "Il n’a jamais été question que j’arrête. Je continue comme si je n’avais rien derrière, comme si je n’avais pas de diplôme". Passé par Nexe, il franchit ensuite le pas de partir vers l’étranger en 2013, année où il débarque à Créteil. "La meilleure décision que j’ai jamais prise", souffle-t-il.  

Quel après-carrière ?

Evoquer ce départ en terre inconnue fait en effet perdre tout esprit mathématique à l’actuel Ivryen. "Les histoires que j’ai vécu en quittant mon pays n’ont pas de prix. Tout ça vaut plus que tout ce que j’ai pu gagner, s’emballe-t-il. J’ai appris une nouvelle langue, je me suis fait de nouveaux amis ici. En fait, je me sens comme chez moi. Quand l’été je reviens de mes vacances en Croatie, je n’ai plus l’impression de retourner à l’étranger. J'ai juste le sentiment de passer de l'une de mes maisons à l’autre." Une riche expérience de vie couplée à de belles performances sur le terrain, puisqu’après 18 journées, Mate Sunjic figure au sein du Top 5 des meilleurs gardiens au nombre d’arrêts. 

"Je joue dans le meilleur championnat du monde, je suis appelé en sélection nationale. Tout ça est une réelle fierté", confirme-t-il. Reste désormais à savoir si le gardien de but retournera à ses premiers amours mathématiques une fois les baskets raccrochées. "Je n’ai pas la réponse. Je ne sais même pas si ma vie se fera ici ou en Croatie, conclut-il. Pour le reste, je sais que j’ai un excellent diplôme, mais cela fait 25 ans que je fais du handball et je n’imagine pas ma vie sansEst-ce que je vais travailler dans un club ? Est-ce que je vais faire un doctorat ? Je ne sais pas…" Sûr que Mate Sunjic saura finalement trouver la solution à son problème… 

Benoît Conta

LIDLSTARLIGUE