close


Lidl Starligue - Les enjeux de la fin de saison

11 avril
L'Actu de la semaine
Alors qu'il reste désormais six journées à disputer, on fait le point sur les trois enjeux majeurs de la fin de saison.

Le titre de champion de Lidl Starligue

Difficile d'imaginer Paris laisser filer son cinquième titre de rang, le sixième de son histoire. Invaincus sur les vingt premières journées avec un seul match nul concédé à Nîmes, les Parisiens possèdent désormais six longueurs d'avance sur le duo Montpellier Nantes. Reste que le PSG devra bien gérer sa reprise, avec l'accueil du MHB en J21, une équipe qui l'a dominé en Coupe de France cette saison, avant trois rencontres à Aix, Saint-Raphaël, puis face à Nîmes. Des duels qui restent toutefois à la portée de la troupe de Thierry Omeyer qui aura à coeur d'assurer au plus vite son titre. Derrière, le MHB et le H, qui s'affrontent en J24, restent toutefois à l'affut. 

La course à l'Europe

Pour rappel, seul le Champion de Lidl Starligue est qualifié directement en Ligue des champions. Le vice-champion de Lidl Starligue, le 3ème du championnat et les vainqueurs de la Coupe de la Ligue et de la Coupe de France sont qualifiés en Coupe EHF. Suite à la victoire de Paris en Coupe de la Ligue, le 4ème de Lidl Starligue sera européen la saison prochaine. La finale de la Coupe de France, qui oppose Chambéry à Dunkerque le 25 mai prochain, offrira le 5ème et dernier ticket. Les quatre clubs directement qualifiés pour la Coupe EHF pourront déposer une demande de place additionnelle en Ligue des champions.

Dans ce cadre, et alors que Paris semble le grand favori pour décrocher le ticket pour la Ligue des champions, la bataille s'annonce acharnée pour les places suivantes. Montpellier et Nantes, 33 points, ont pris un petit avantage pour figurer sur le podium, et pourraient se départager lors de la J24, lors de leur affrontement commun. Derrière, Nîmes est en embuscade à trois longueurs, avec 30 points, un petit point devant Chambéry. Si l'USAM semble avoir un programme plus ardu sur la fin de saison, les deux équipes pourraient se départager lors de la J26, au Phare. 

La course au maintien

Pour rappel, les deux équipes qui occuperont les 13e et 14e place seront automatiquement relégués en Proligue. Actuellement lanterne rouge, Pontault-Combault compte quatre points au compteur, soit cinq de retard sur la ligne de flottaison. Alors qu'ils affrontent Paris puis Montpellier pour finir la saison, les hommes de Cherif Hamani doivent faire le plein avant cela, avec quatre rencontres face à Dunkerque, Toulouse, Cesson-Rennes et Istres. Une mission compliquée pour une équipe qui n'a plus gagné depuis le 5 décembre. 

Au-dessus, elles devraient être trois équipes à se battre pour ne pas finir 13e. Actuellement occupant du strapontin, Istres, 8 points, a déjà remporté trois matches en 2019, et aura l'avantage de recevoir les duels face à Pontault et Ivry, lors de la dernière journée. Avec 9 points, Cesson-Rennes a souffert sur cette phase retour, et a sans doute le calendrier le plus compliqué, avec 5 matches sur 6 face à des équipes du Top 8. Enfin, Ivry dispose de 10 points et un calendrier un peu plus abordable, avant cette J26 et le fameux duel face à Istres, en Provence. 

Dixième avec 13 points, Dunkerque, finaliste de la Coupe de France, n'a remporté qu'un seul match sur cette phase retour, et tâchera de faire le plein dès la reprise face à Pontault-Combault puis Ivry pour s'éviter des frayeurs sur la fin de saison. 

LIDLSTARLIGUE