close


Nîmes s'offre Aix, Montpellier et Toulouse tiennent le rythme

27 nov.
Résumé match
Nîmes a dominé le choc des européens, ce mercredi à Aix, dans le cadre de la 11e journée de Lidl Starligue. De leur côté, Montpellier et Toulouse restent dans le peloton des dauphins d'un Paris toujours invincible.

Le match du soir

Nîmes a signé un joli coup en allant s’imposer à Aix (29-34). Une victoire logique pour les Gardois, qui auront tenu les commandes tout au long de la rencontre (14-18, 30e), en résistant à toutes les tentatives de retour des Aixois (20-22, 42e). Avec 11 buts, Mohammad Sanad s’est montré intraitable, tout comme son coéquipier Elohim Prandi (7 buts). De quoi permettre à l’Usam de continuer à figurer au sein du peloton des poursuivants en compagnie de Toulouse et Montpellier. Malgré les 8 buts de Baptiste Bonnefond et les 7 réalisations de Nicolas Claire, le Pauc, qui aura lâché trop de ballons, reste 6e, à quatre longueurs du trio de dauphins. 

La perf' du soir

Capitaine de Tremblay, Patrice Annonay a signé une performance XXL (17 arrêts à 43%) pour offrir  le point du match nul, du côté de Chartres (23-23). La rencontre semblait pourtant bien mal embarquée pour les Franciliens, encore menés de 6 buts à l’orée du dernier quart d’heure (22-16, 47e). Au final, et grâce aux multiples parades de son portier, la troupe de Rastko Stefanovic a réussi à recoller à l’entrée de la dernière minute, pour finalement égaliser sur une ultime banderille en pleine lucarne signée Luka Brkljacic, à 20 secondes du buzzer. Un point arraché qui ne permet pas aux Trembaysiens de sortir de la zone rouge, puisqu’ils comptent toujours une longueur de retard sur… Chartres. 

La stat' du soir

En passant 39 buts à Saint-Raphaël (39-26), Paris a signé sa plus grosse prestation offensive de la saison, en battant d’un petit but sa performance de la semaine passée, à Créteil (38 buts inscrits). Une aisance à inscrire des buts qui doit une nouvelle fois beaucoup au poignet de Mikkel Hansen, 12 buts au final. En tête à la pause (18-12, 30e), les Franciliens n’ont jamais tremblé, pour ensuite faire tourner leur effectif, en permettant à pas moins de 11 joueurs d’inscrire au moins deux buts. Au classement, cette 11e victoire en autant de rencontres permet aux hommes de Raul Gonzalez de conserver six longueurs d’avance sur ses dauphins. Pour les Varois, et malgré les 7 buts de Raphaël Caucheteux, c'est un petit coup d'arrêt après cinq matches sans défaite. 

Les autres rencontres

Comme Nîmes, Toulouse s’est imposé à l’extérieur, du côté de Créteil (23-29). Malgré la grosse réaction cristolienne (21-21, 49e), les coéquipiers de Ferran Sole (8 buts) ont réussi un meilleur finish. Malgré les 11 réalisations d’Etienne Mocquais, les Cristoliens restent eux à la dernière place, à trois points du premier non relégable. De son côté, Montpellier, emmené par un excellent Kyllian Villeminot (9 buts), a résisté à Dunkerque (29-28), qui s’est montré dangereux jusqu’au coup de sifflet final, à l’image d’un Haniel Langaro saignant (9 buts). Enfin, Istres s’est donné un peu d’air en dominant Ivry (29-26). Huitièmes, les coéquipiers d’Arnaud Tabarand (13 arrêts à 35%) restent à bonne distance de la zone rouge, tandis que les partenaires de Linus Persson (10 buts) vont devoir commencer à regarder dans le rétroviseur. 

Voir le classement

Toutes les stats

LidlStarligue