close


Le baromètre de la Lidl Starligue

07 janv.
Divers
On fait le point à la mi-saison sur les différentes dynamiques de nos 14 clubs, au terme de la phase aller.

1 - Paris - 26 points ☀️

Paris a survolé cette première partie de saison, avec 13 victoires en 13 rencontres. Une performance de choix pour la troupe de Raul Gonzalez, qui a inscrit pas moins de 35 buts par match en moyenne, pour s’imposer sans frémir face à tous ses adversaires. Des victoires acquises alors même que l’effectif francilien a dû faire face aux blessures importantes de Mikkel Hansen, Sander Sagosen ou Nedim Remili. Avec six points d’avance sur son dauphin, Nantes, le PSG est bien parti pour remporter son sixième titre de suite, le 7e de son histoire. De quoi se concentrer sur sa quête européenne... 

Programme de reprise: à Toulouse, à Aix, Créteil

2 - Nantes - 20 points ☀️

Seul dauphin de Paris avec 20 points au compteur, Nantes peut s’estimer satisfait de sa première partie de saison. Alors que l’effectif a été chamboulé durant l’été, qu’Alberto Entrerrios a pris la place de Thierry Anti sur le banc, le « H » n’a pas toujours été brillant et est même parfois passé à côté de son match, à l’image de sa lourde chute face à Toulouse, à domicile. Reste que la troupe désormais guidée par Aymeric Minne a tenu bon, pour terminer cette phase aller avec une précieuse victoire à Montpellier. Encore en lice dans quatre compétitions, les Nantais s’apprêtent à vivre un début d’année 2020 excitant. 

Programme de reprise: Chartres, Ivry, à Dunkerque

3 - Nîmes - 18 points ☀️

Après un début de saison hésitant, à l’image de son surprenant revers à domicile face à Créteil, Nîmes a peu à peu retrouvé son rythme de croisière, pour pointer sur le podium, à égalité de points avec Montpellier et Toulouse, après ces treize premières journées. Alors qu’ils étaient sur une série de six victoires de rang, les Nîmois ont toutefois chuté à Saint-Raphaël lors de la J13, ce qui les empêche de pointer à la deuxième place. Reste que les Gardois, toujours emmenés par le surpuissant bras d’Elohim Prandi et les parades de Rémi Desbonnet, auront leur mot à dire dans cette deuxième partie de saison, où ils devront également gérer leur campagne européenne, en Coupe EHF. 

Programme de reprise: Chambéry, à Créteil, Aix

4 - Montpellier - 18 points ⛅️

Alors qu’il vise ouvertement la deuxième place, Montpellier termine cette phase aller à deux points de Nantes, et à hauteur de Nîmes et Toulouse. La faute à une dernière prestation ratée, à domicile, face à ces mêmes Nantais. Une défaite qui vient ternir le bilan des Héraultais, qui avaient jusque-là chuté face à Nîmes dans le derby, et face à l’ogre parisien. Plutôt consistants sur le front européen, les hommes de Patrice Canayer devront se montrer encore plus solide, notamment au poste de gardien de but, pour atteindre leurs objectifs en fin de saison sur le front hexagonal. 

Programme de reprise: à Ivry, Istres, à Chambéry

5 - Toulouse - 18 points ☀️

C’est la belle surprise de ce début de saison. Emmené par le feu follet Luc Steins, Toulouse a enchanté cette phase aller en signant de jolis exploits, à l’image de sa large victoire à Nantes. En misant sur la vitesse de son jeu de transition, le Fenix a réussi sa mutation pour exister pleinement dans ce championnat, et terminer dans le Top 5 au terme de cette phase aller. Capables d’accrocher Aix ou Nîmes, les Toulousains vont désormais devoir confirmer en 2020, alors qu’ils seront désormais plus attendus. Une qualification européenne est-elle possible ? 

Programme de reprise: Paris, à Saint-Raphaël, Tremblay

6 - Aix - 14 points ☁️

Alors qu’il avait pour objectif de titiller le Top 3, Aix n’est pas franchement dans les temps, à la mi-saison. Sixième, à quatre longueurs du Top 5, le Pauc a laissé bien trop de points en route, notamment face aux cinq leaders, contre qui les hommes de Jérôme Fernandez n’auront pris qu’un point sur dix, un match nul décroché face à Toulouse. En cause, un jeu parfois trop stéréotypé avec le pivot, et une base arrière trop dépendante du rendement de Nicolas Claire. Au rayon des bonnes nouvelles, on notera tout de même la très solide saison de Wesley Pardin. Suffisant pour signer une phase retour de meilleure facture ? 

Programme de reprise: à Istres, Paris, à Nîmes

7 - Saint-Raphaël - 13 points ⛅️

Longtemps, les nuages ont plané dans le ciel varois. Avec cinq défaites de suite pour démarrer la saison, le SRVHB a en effet essuyé un terrible orage, qui aura fait vaciller Rares Fortuneanu et ses hommes. Mais le roseau n’a finalement jamais rompu, et les Varois auront réussi à glaner six victoires sur les huit derniers matches, pour pointer leur nez in extremis dans la première partie du classement, au soir de la J13. Emmenés par l’insatiable buteur Raphaël Caucheteux, les Raphaëlois tenteront de garder le rythme à la reprise, et ainsi essayer de combler les cinq points qui les séparent du Top 5. 

Programme de reprise: à Tremblay, Toulouse, à Ivry

8 - Dunkerque - 11 points ☁️

Après treize journées, le bilan est mitigé du côté de Dunkerque. Huitièmes à sept points du Top 5, les Dunkerquois auront en effet bien du mal à jouer l’Europe sur la deuxième partie de saison. La faute à une attaque encore trop inconstante, à l’image de ce non match à domicile, face à Nîmes (16-25). En revanche, l’USDK peut s’appuyer sur la meilleure défense de la Lidl Starligue, ce qui lui aura permis de décrocher quelques victoire, à l’image de ce succès face à Saint-Raphaël. A la tête d’un effectif rajeuni, Patrick Cazal a encore du pain sur la planche pour faire progresser l’USDK, et tenter de finir dans la première partie du classement. 

Programme de reprise: Créteil, à Tremblay, Nantes

9 - Chambéry - 10 points ☔️

Troisième la saison passée et vainqueur de la Coupe de France, Chambéry avait signé une saison quasi-idyllique. Quelques mois plus tard, le bilan savoyards est bien plus sombre. Neuvièmes à huit longueurs du Top 5, les hommes d’Erick Mathé ont vécu une première partie de saison bien compliquée, avec déjà sept défaites au compteur. A l’image d’un Yann Genty bien moins brillant que la saison passée, ou de recrues effacées, c’est tout un collectif qui a semblé courir après la confiance durant ces 13 premières journées. Qualifié pour le Final4 de la Coupe de la Ligue, Chambéry réussira-t-il à sauver sa saison ?

Programme de reprise: à Nîmes, à Chartres, Montpellier

10 - Istres - 9 points ⛅️

Il y a un an, Istres terminait sa première partie de saison avec deux petits points au compteur, après deux matches nuls. Douze mois plus tard, le bilan est nettement plus brillant pour les Provençaux, dixièmes avec neuf points. Avec quatre victoires, obtenues face à ses concurrents directs, mais aussi face à Saint-Raphaël, les hommes de Gilles Derot naviguent pour le moment en haut calme, en s’appuyant notamment sur la belle surprise Andrea Parisini, ou sur les performances de l’ailier danois, Rasmus Nielsen. De quoi s’offrir un maintien tranquille durant la deuxième partie de saison ? 

Programme de reprise: Aix, à Montpellier, Chartres

11 - Chartres - 8 points ⛅️

Avec huit points au compteur, Chartres est dans les temps de sa mission « maintien ». Le promu, champion de Proligue en titre, savait qu’il mettrait du temps à trouver la bonne formule, après un été qui aura révolutionné la majeure partie de l’effectif. Une révolution que Toni Gerona a dû gérer, tout en s’accommodant des différentes blessures qui ont miné son effectif, de Vasja Furlan à Sergiy Onufriyenko, en passant par Dan Emil Racotea. Au final, le collectif chartrain a réussi l’essentiel avec trois victoires face à Créteil, Ivry et Istres et en accrochant Tremblay. Une invincibilité face à ses concurrents directs qu’il faudra confirmer dès le mois de février, pour continuer à avancer. 

Programme de reprise: à Nantes, Chambéry, à Istres

12 - Ivry - 7 points ☔️

Après un début de saison réussi, avec sept points glanés en six journées, dont des victoires face à Chambéry et Saint-Raphaël, les Ivryens ont nettement baissé des pieds sur les sept dernières journées, avec… sept défaites. Malgré l’activité de Benjamin Bataille et la présence de Mate Sunjic dans le but, le collectif ivryen a peu à peu montré ses limites, pour finir avec une défaite lors du derby, face à Créteil. Désormais douzièmes, les coéquipiers de Mathieu Bataille ne comptent que deux longueurs d’avance sur les deux relégables. Il faudra vite redresser la barre au retour de la trêve, sous peine de vivre une fin de saison stressante. 

Programme de reprise: Montpellier, à Nantes, Saint-Raphaël

13 - Tremblay - 5 points ☔️

Alors qu’il ambitionnait de terminer dans la première partie de tableau, Tremblay est englué dans la zone rouge depuis de longues semaines. La faute à une attaque, la plus mauvaise de Lidl Starligue, trop stérile, d’où peinent à émerger des individualités majeures. En panne de confiance, le collectif dirigé par Rastko Stefanovic n’a jamais réussi à trouver la bonne carburation, avec seulement deux victoires, face à Créteil et Toulouse. Il faudra donc faire mieux au retour de la trêve, sous peine de retrouver la Proligue, seulement trois ans après l’avoir quittée. 

Programme de reprise: Saint-Raphaël, Dunkerque, à Toulouse

14 - Créteil - 5 points ☁️

Lanterne rouge de la Lidl Starligue durant de longues semaines, Créteil s’est offert un bol d’espoir juste avant la trêve, en remportant le derby face à Ivry. Avec cinq points, les hommes de Pierre Montorier, qui sont également allés chercher une incroyable victoire du côté de Nîmes, se sont replacés dans la course au maintien, en revenant seulement à deux longueurs des Ivryens, premiers non-relégables. Alors qu’ils ont souvent souffert sur la durée d’une rencontre, les Cristoliens devront également se montrer plus performants sur leur base arrière, parfois trop inoffensive. 

Programme de reprise: à Dunkerque, Nîmes, à Paris

LidlStarligue