close


David Tebib fait le point à la mi-saison

11 févr.
Entretien
Le président de la Ligue Nationale de Handball David Tebib a profité d'un point-presse organisé ce jeudi pour faire le point sur les derniers mois et pour évoquer les perspectives d'avenir.

La situation économique des clubs

Si la crise sanitaire sans précédent a provoqué des situations  financières délicates dans les clubs, "aucun club n'est en situation périlleuse de dépot de bilan ou de disparition" rassure David Tebib. "Les clubs sont soutenus par différents procédés étatiques" et c'est ce qui leur permet de poursuivre cette saison difficile. Mais "il faut être conscient que les difficultés vont réapparaître la saison prochaine".

Un prochain point fin mars

Il est encore trop tôt pour décider de l'évolution des championnats. Fin repousée au mois de juin, possibilité de reports après la fin de saison prévue, le président estime que l'horizon sera un peu plus dégagé dans six semaines. "A la fin mars, nous aurons eu une partie des problèmes possibles, et nous saurons quelle suite donner aux championnats. Patienter encore quelques semaines nous donnera le recul nécessaire pour appréhender correctement la fin de l'exercice 20/21. La situation anormale fait que nous obtenons un championnat anormal, mais la situation est la même pour tous les clubs. Jouer à 18 est un scénario, qui pourrait nous être imposé par la crise, mais si nous parvenons à jouer vingt-cinq matchs, on devrait tendre vers un système à deux montées et deux descentes" explique le président.

L'évolution de la gouvernance

Alors que le report de l'élection du Comité Directeur de la LNH a été entériné il y a quelques jours, David Tebib prolongera donc de quelques mois son intérim à la tête de l'institution. Interrogé sur le profil idéal de la personne qu'il verrait à la tête du handball professionnel français, le président tient à replacer le sujet : "Il faut que la gouvernance soit en lien avec l'époque que nous vivons, incarné par quelqu'un capable de rassembler. Avant de parler de profil, je pense qu'il faut parler de projet et de comment on peut incarner ce projet. La Ligue Nationale de Handball sera peut-être amenée à changer son mode de gouvernance dans les prochains mois."

Une nouveauté : le Hand Street

La Ligue Nationale de Handball va lancer un nouveau concept : le Hand Street. Cette compétition non officielle, qui se jouera lors des périodes sans match comme les trêves internationales, aura de multiples buts : occuper l'espace médiatique, mais aussi créer du lien social entre les clubs et leurs villes et, également, de permettre aux clubs de Lidl Starligue et de Proligue de toucher un nouveau public. "Nous allons intégrer ce nouveau concept au Warm Up. Avec des terrains mobiles, de nouvelles règles, les clubs vont pouvoir aller dans les quartiers, pour y toucher un nouveau public pas forcément féru de handball" détaille David Tebib, dont les équipes ont travaillé main dans la main avec celles de la Fédération Française de Handball sur le concept.

Les enjeux de médiatisation

La Ligue Nationale de Handball a été la première à se doter d'une offre OTT (over the top) afin d'ouvrir ses portes au plus grand nombre, notamment via sa plateforme YouTube LNH TV. Les clubs de Proligue ont également saisi la balle au bond cette saison, en diffusant leurs rencontres via des Facebook Live, ce système leur permettant de rester en contact avec leurs fans et leurs partenaires. Mais la LNH veut encore aller plus loin. "Concernant la Proligue, nous avons eu de très bonnes surprises sur la qualité des retransmissions fournies. Nous avons la volonté de développer encore cet écosystème sur cette deuxième partie de saison et la saison prochaine" confie David Tebib.

Regardez les extraits du point presse en vidéo