close


A Istres, ça bouge chez les pivots !

07 avril
Transfert
Comme l'a annoncé le club ce midi, il y aura quatre pivots dans l'effectif istréen la saison prochaine.

Le club d'Istres, actuel douzième de Lidl Starligue, a annoncé il y a quelques semaines la prolongation de contrat de son pivot italien Andrea Parisini, mais ce n'est pas le seul mouvement attendu sur le poste en Provence.

Louis Roche, arrivé il y a deux ans en provenance de Chartres, rempile pour une saison supplémentaire. "Louis est un élément moteur défensivement, c’est l’homme qui met la barre haute au niveau de l’agressivité et sur les comportements et attitudes défensifs" explique Gilles Derot, tout en soulignant la marge de progression de son joueur dans le secteur offensif.

Le produit du centre de formation local, Jotham Mandiangu, s'est engagé pour les trois prochaines saisons, tout en étant prêté à partir de juillet et pour un an au club de Besançon, qui évolue en Proligue. Une pige qui lui permettra de gagner du temps de jeu et de progresser avant de retrouver le cocon istréen. "C’est de plus en plus compliqué pour les jeunes des Centres de Formation de signer un contrat pro avec un club LNH. Pour Jotham, c’est l’aboutissement de son travail depuis 4 ans. Il a bien bossé pendant deux ans avec Mathieu Lanfranchi à Cesson-Rennes et ensuite avec nous à Istres" explique Bastien Cismondo, le responsable du centre de formation istréen.

Enfin, Gilles Derot pourra compter sur un nouvel élément pour les trois prochaines saisons. Edgar Dentz, formé à Chambéry et qui porte actuellement les couleurs de Chatres, viendra apporter une rotation sur le poste de pivot. Très peu utilisé par Toni Gerona cette saison, il a choisi de se relancer en Provence. "C’est un jeune de 98 qui représente l’avenir de ce poste je pense. Il est dynamique, adroit avec la balle. C’est normal qu’il ait la possibilité de venir dans notre groupe, qu’il puisse saisir sa chance. Il a les qualités physiques et mentales pour pouvoir s’exprimer à ce niveau de compétition" termine Gille Derot.

 

Crédit photo : HBC Nantes