Revoilà la Green Team

24 déc.
Divers
Touché par de nombreux pépins physiques tout au long de la première partie de saison, Nîmes a vécu une longue traversée du désert avec une seule victoire entre la J02 et la J12 (1V, 2N, 8D). Mais forts de leurs valeurs de solidarité et de combativité, les Gardois n’ont jamais abdiqué, et ont su relever la tête avant la trêve avec notamment un succès face à Nantes (J13).

Privé de sa recrue estivale Olivier Marroux, mais aussi de Juanjo Fernandez et d’Abdel Rahim sur la base arrière, l’USAM a du composer sans trois joueurs forts depuis la reprise du championnat. A ces absents sont venus s’ajouter de petites blessures qui ont fortement perturbé l’avancée des Gardois. Solides vainqueurs de Tremblay pour leur entrée en lice en D1 (29-21), les partenaires de Julien Rebichon (45 buts) ont vite déchanté. Trois déplacements de suite mal négociés, avec une élimination décevante en Coupe de la Ligue face à Cesson-Rennes (25-19), et les Nîmois perdaient la confiance acquise lors de la préparation et en début de saison. La victoire tout en maîtrise dans le derby face à Istres lors de la J05 aurait pu être un déclic (27-35), mais il n’en a rien été. Corrigée dans la foulée dans son jardin du Parnasse par Sélestat (26-32), puis tenue en échec à deux reprises devant son public face à Toulouse et Cesson-Rennes, la Green Team s’est mise à douter. La défaite sur le fil à Créteil pour le compte de la J10 (28-27), était celle de trop. Par consentement mutuel avec le club, Jérôme Chauvet quittait ses fonctions d’entraîneur, laissant les commandes du navire à son adjoint, Franck Maurice. Cet électrochoc a eu le mérite de secouer les co-équipiers de Pawel Podsiadlo (69 buts, 16e buteur de l’élite), qui, après avoir tenus la dragée haute à Saint-Raphaël (défaite 37-34), ont renoué avec le succès face à Nantes lors de la J13 (33-31), avant de partager logiquement les points avec Créteil avant la trêve (27-27).

Nîmes a retrouvé la voie et monte en puissance depuis 3 journées. Plus à l’aise à domicile (3V, 3N, 3D), qu’à l’extérieur (1V, 5D), Guillaume Saurina (57 buts) et les siens vont devoir parvenir à équilibrer la donne lors de la deuxième partie de la saison, avec un nombre plus importants de matchs hors de leurs terres. Pour cela, les Verts pourront compter sur une attaque bien rodée (395 buts, 5e attaque de D1), qui a déjà posé de nombreux soucis aux défenses adverses. Les clés de la réussite des joueurs de Franck Maurice seront leur capacité à se montrer plus rigoureux dans le secteur défensif (413 buts encaissés, 11e défense de l’élite), et à diminuer leur nombre de pertes de balles (6,93/match en moyenne). Avec un Yassine Idrissi performant dans ses buts (120 arrêts, 8e gardien de D1) et un effectif qui retrouve peu à peu ses blessés de longue date, nul doute que l’USAM va avoir les armes nécessaires pour assouvir ses objectifs. Premier non-relégable, avec 1 point d’avance sur la zone rouge, Nîmes reprendra la compétition avec deux déplacements, à Tremblay et à Toulouse.          

 

Bilan à la trêve hivernale (14 matches) :

12e place au classement, 9 points

3 victoires, 3 nuls et 8 défaites

Buts marqués : 395 (5e attaque)

Buts encaissés : 413 (11e défense)

Meilleur buteur : Pawel Podsiadlo (69 buts)