close


L'insaisissable Luc Steins, au firmament de la Lidl Starligue

18 juin
C'est l'histoire de ...
Cinq ans seulement après être arrivé en France, et alors qu'il évoluait encore en Proligue il y a quatre ans, le Néerlandais Luc Steins a décroché le titre de MVP aux derniers Trophées LNH.

La météorite Luc Steins a décroché sa première étoile. Cinq années après avoir posé ses valises en France, le lutin néerlandais a obtenu le titre de MVP de la saison 2020/21 de Lidl Starligue. Il faut dire que sa trajectoire a été stratosphérique. “Si on m’avait dit ça il y a cinq ans, j’aurais sûrement dit que la personne en face était folle” souriait, il y a quelques semaines, le Batave, qui s’apprêtait à disputer son premier FINAL4 de EHF Champions League.

Mais que ce soit à Massy, à Tremblay, à Toulouse ou à Paris, sa capacité d’adaptation a surpris tous ses coéquipiers. “C’est si facile de jouer avec lui, il parle français, ce qui est un plus, et en plus il comprend tout très rapidement” souriait Nédim Rémili, quelques jours après son arrivée. A Massy, il lui a fallu trois mois pour se mettre au niveau. A Tremblay, dans des conditions difficiles, il a fini par convaincre tout le monde de sa capacité à jouer dans l’élite.

Mais c’est à Toulouse que l’étoile filante a encore accéléré sa course. Malgré son petit mètre 73, ce qui fait de lui un des plus petits joueurs du championnat, Luc Steins magnifie le jeu mis au point par Philippe Gardent. Sa vitesse et sa précision en font la révélation de la saison passée. “J’ai toujours du travailler beaucoup, pour aller plus vite, être plus costaud et plus malin dans le jeu” disait-il après avoir reçu son trophée. “C’est peut-être incroyable pour les gens qui regardent, mais pour moi, c’est naturel” disait déjà le Néerlandais en début de saison.

MVP et champion de France en Lidl Starligue

C’était avant que le Paris Saint-Germain ne flaire la bonne affaire. On pensait la marche trop haute, mais force est de constater que tout le monde s’est encore trompé. Au point que le nom de Luc Steins soit bien présent dans l’élection de la All-Star Team de la compétition il y a quelques semaines. Il faut dire que ses vidéos ont tourné en boucle sur les réseaux sociaux toute la saison. Si le grand fan de vélo n’a pas été élu, dépassé par le Croate de Barcelone Luka Cindric, il a en revanche été plébiscité en Lidl Starligue.

Il faut dire que l’absence de Nikola Karabatic est passée presque inaperçue, tant Luc Steins a tellement occupé l’espace. Six buts à Limoges, son record cette saison, mais aussi cinq dans le match au sommet face à Montpellier, qui a décidé du sort de la course au titre. Le premier de champion de France pour Luc Steins, qui a également du acheter une nouvelle étagère à trophées pour sa médaille de la coupe de France et son Trophée LNH. Et avec un contrat jusqu’en 2024, il y a bien moyen que ce titre de MVP ne soit pas le dernier de sa carrière.