Tour de France LNH – Istres veut reconstruire une identité forte

LNH - Publié il y a 90 jours
A quelques jours de la reprise tant attendue du championnat de ProLigue nous vous proposons, sur lnh.fr, un tour de France des clubs afin d’en savoir plus sur les 16 formations de la division. Cap sur le sud-est aujourd’hui avec le Istres Provence Handball.

Le point mercato : un effectif presque renouvelé en intégralité

Habitué à jouer le maintien en Liqui Moly StarLigue depuis sa montée dans l’élite du handball français lors de la saison 2018-2019, le Istres Provence Handball n’est pas parvenu à réaliser son objectif l’an passé en descendant, en juin dernier, en ProLigue suite à sa place de premier relégable et un faible bilan de 5 victoires, 4 nuls et 21 défaites. Le vestiaire istréens a connu de très nombreux changements cet été. Pas moins de 9 joueurs sont partis, dont des cadres comme Vanègue, Parisini, Gaudin et Berkous, mais aussi Simenas, Nikolic, Nielsen, Mandiangu et Olsson. Un recrutement intéressant a été réalisé avec les arrivées de Carabasse, Folqués, Lafleur, Arteaga, Joseph, Jørgensen et Schroder.

Remonter rapidement

A Istres, il n’est pas question de rester longtemps en ProLigue. L’objectif est clair : finir cette saison dans les 6 premiers pour jouer les playoffs et remonter dans les deux années, tout en se créant une identité forte. Edgar Dentz qui connaît bien la ProLigue par ses passages à Nancy et Nice s’attend tout de même à une saison accrochée « C’est un championnat très difficile, tout le monde peut gagner contre tout le monde. On ne doit surtout pas fabuler en se disant qu’il va y avoir des matchs faciles parce que sinon on va aller droit dans le mur. Ce championnat reste indécis jusqu’au bout. La constance prime, les salles sont chaudes et les matchs à l’extérieur vont être très difficiles à jouer ». Devenu papa il y a peu, il a hâte de voir son fils Viktor en tribunes aux côtés de sa compagne.

Zoom sur le début de saison

Après six semaines de préparation estivale et de matchs amicaux, les Istréens semblent prêts pour la reprise du championnat de ProLigue. Mardi soir, pour leur premier match officiel de la saison, en 16e de finale de la coupe de France, Edgar Dentz et ses partenaires sont passés tout proche de créer la surprise face à Cesson-Rennes en s’inclinant d’un cheveu, 26-27. De quoi laisser entrevoir de belles perspectives d’avenir. L’heure est venue de confirmer avec la réception d’Angers pour la J1, des déplacements à Billère (J2) et Massy (J4) et l’accueil de Pontault-Combault (J3).

 

 

Mickaël Nassieu