¼ de Coupe de France : les matchs de dimanche

13 avril
Divers

Ce dimanche, se jouaient les 3 derniers ¼ de finale de la Coupe de France. Les 3 favoris, Nantes, Paris et Chambéry, ont tenu leurs rangs même si ce fut, parfois, dans la douleur. A découvrir aussi le tirage au sort des demi-finales qui se joueront le week-end des 3 et 4 mai prochains.

 

Billère 23–32 Nantes (10-17)

Face au « petit poucet » de ces ¼ de finale de la Coupe de France, Nantes n’a éprouvé aucun souci pour aller chercher sa qualification. Tout de suite dans le tempo, le « H » a mis la main sur la rencontre (1-6 à la 9’) pour ne jamais plus la lâcher (4-10 à la 16’ puis 7-14 à la 24’). Les partenaires du pivot local Pierre Le Meur (5 buts) auront eu beau s’escrimer, à la pause, le mal était déjà fait (10-17). Dans le second acte, la note ne s’est pas arrangée pour les Béarnais qui pliaient (13-22 à la 41’ puis 19-28 à la 52’) devant les assauts répétés de Valero Rivera (10 buts dont 5 sur penalty). Nantes s’offre un nouveau dernier carré et reste en course sur les 3 tableaux.

 

Toulouse 42-43 (37-37) Paris (18-21)

L’affiche de ces ¼ de finale entre Toulouse et Paris a tenu toutes ses promesses et bien failli accoucher d’une grosse surprise car le Fenix, dans sa salle, a poussé le PSG dans ses retranchements. Et sans un Luc Abalo (4 buts au total, en photo) stratosphérique dans le money-time, les visiteurs auraient bien pu rester à quai. Car l’ailier droit international a inscrit les deux derniers buts, dont un sur le fil, qui ont permis à Paris d’égaliser et de s’offrir une séance de penalties, finalement remportée grâce à 3 arrêts d'un Patrice Annonay déterminant. Une sacrée sueur froide pour les hommes de Philippe Gardent qui avaient pourtant tenu les rênes du match à plusieurs reprises (15-21 à la 28’ puis 26-30 à la 43’) grâce à un bon Mikkel Hansen (7 buts) et, ce, après un début plutôt accroché (5-5 à la 6’ puis 14-14 à la 21’). Mais les partenaires de Jérôme Fernandez (10 buts) ont jeté toutes leurs forces dans le sprint final et cela a bien failli être payant (34-34 à la 55’ puis 37-35 à la 59’). Mais « Luchio » veillait au grain…

 

Chambéry 29-27 Aix (14-15)

Bousculé par les Provençaux, notamment dans la seconde partie de la première mi-temps (7-10 à la 17’ et 9-11 à la 20’), Chambéry a su trouver les ressources après la pause pour aller chercher une qualification attendue pour les demi-finales de la compétition. Et c’est finalement grâce à leurs « seconds couteaux » Marko Panic et Alexandre Tritta (6 buts chacun), mais aussi Maxime Diot, intéressant dans les cages (11 arrêts), que les Savoyards ont construit leur succès. Non sans mal, car les coéquipiers de Mickaël Illes (6 buts), de nouveau très bons ce dimanche, auront toujours été menaçants (19-18 à la 44’ et 24-24 à la 54’). L’expérience des locaux, poussés par leur public, aura fait la différence dans l’emballement final.

 

Le tirage au sort des demi-finales (3/4 mai 2014) :

- Chambéry – Nantes

- Paris - Dijon