Saint-Raphaël, le bel outsider

08 janv.
Divers
Après une saison en demi-teinte, Saint-Raphaël a su faire table rase du passé pour repartir de l’avant. Avec une place sur le podium à la trêve (3e), les Varois ont réalisé une très bonne première partie de saison, et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Seule ombre au tableau, l’élimination en 1/4 de finale de la Coupe de la Ligue face à Toulouse.

Retrouver l’Europe dès la saison prochaine. Tel est l’objectif fixé par le président Jean-François Krakowski à son nouvel entraîneur, Joël Da Silva, pour ses débuts aux commandes du SRVHB. Un beau challenge pour Raphaël Caucheteux (113 buts, meilleur buteur de l’élite) et les siens, en quête de rachat après un précédent acte manqué. Malgré une entrée en matière difficile à Nantes (29-24), les Raphaëlois ont lancé leur saison dès la J02 avec un succès de prestige face au PSG (32-31). S’en sont suivis quatre rencontres de rang sans la moindre défaite (3V, 1N), avec notamment une qualification pour les 1/4 de finale de la Coupe de la Ligue face à Tremblay (40-39). En confiance, les partenaires de Morten Olsen (71 buts) enchainent les bons résultats et même si le revers concédé à domicile face au MAHB (J06) est venu refroidir les ardeurs des Sudistes (27-34), Arnor Atlason (46 buts) et consorts, sont immédiatement repartis de l’avant. S’appuyant sur sa puissance offensive, Saint-Raphaël s’est installé sur le podium à la J08, et est parvenu à y rester, grâce à sa série de 6V, 1N pour une 1D sur ses huit derniers matchs avant la trêve. Eliminés sur le fil aux portes du Final Four de la Coupe de la Ligue à Toulouse (26-25), Aurélien Abily (51 buts) et ses co-équipiers ont su garder le cap en D1.

Avec un bilan de 9V, 2N, pour 3D, Saint-Raphaël est parfaitement lancé pour assouvir sa soif d’Europe. Ayant fait preuve d’une régularité à en faire pâlir plus d’un, la formation de Jöel Da Silva reste en embuscade de Paris (2e) avec seulement deux petits points de retard. Doté d’une attaque qui a fait des ravages depuis le début de la saison (440 buts inscrits, 2e de D1), le SRVHB est armé pour poursuivre sa reconquête. Dangereux sur tous les postes, portés par un Raphaël Caucheteux intenable, les Raphaëlois sont redoutables devant le but adverse. C’est en défense que ces derniers vont devoir progresser pour voir encore plus loin. 13e défense de l’élite avec 423 buts encaissés, Wissem Hmam et ses partenaires se sont montrés parfois un peu friables dans ce secteur. Mais avec un jeu porté vers l’avant, la prise de risque est logique, et c’est sur leur dernier rempart que les Varois peuvent s’appuyer dans les moments chauds, en la personne de Slavisa Djukanovic (167 arrêts, 3e gardien de D1). Avec une seule défaite au compteur dans son Palais des Sports (6V, 1D), Saint-Raphaël a su se montrer solide sur ses terres. Il a également montré une belle capacité à aller chercher des points à l’extérieur (3V, 2N, 2D), ce qui en fait un candidat sérieux au podium. C’est un choc au sommet qui attend Adrien Di Panda et les siens pour la reprise de la D1 en février, face à Montpellier (J15).    

 

Bilan à la trêve hivernale (14 matches) :

3e place au classement, 20 points

9 victoires, 2 nuls et 3 défaites

Buts marqués : 440 (2e attaque)

Buts encaissés : 423 (13e défense)

Meilleur buteur : Raphaël Caucheteux (113 buts)