J24D1 / Jeu d’échec en haut du classement !

19 mai
Avant match
La course au titre et au podium entre dans ses derniers instants à 3 journées du terme de la saison. Chaque faux-pas peut maintenant être fatal et c’est à distance que les gros bras, Montpellier et Paris pour le titre, ainsi que Saint-Raphaël, Dunkerque et Chambéry pour le podium, vont jouer. Si quelques matchs n’auront pas d’enjeux très forts comme Aix – Nîmes et Tremblay – Toulouse, il y aura de l’animation partout et le clasico sera l’attraction de jeudi !
présentation
infos match
stats équipes
confrontations
top joueurs

Sauvés en D1 depuis la semaine dernière, ces deux-là vont désormais pouvoir jouer plus libérés jusqu’au terme de la saison. L’occasion de voir, probablement, quelques belles passes d’armes au Val-de-l’Arc où les deux ensembles pourront lâcher les chevaux. Même si quelques blessés sont à déplorer de part et d’autre, entre deux équipes plutôt combattantes, les visiteurs, 5e attaque de D1, emmenée par Guillaume Saurina (105 buts) devraient tout donner pour faire déjouer Luka Karabatic, nommé parmi les 3 meilleurs défenseurs de la saison, et les siens. Et tenter de grimper un peu plus encore au classement. Les hommes de Franck Maurice peuvent en effet viser la 8e, voire la 7e place du classement. Ce qui serait une belle récompense après un début de saison compliquée. Pour Aix, 11e, l’objectif est d’arriver au même classement que lors des deux premières saisons en D1 : 9e. C’est jouable mais il faudra encore prendre des points !

présentation
infos match
stats équipes
confrontations
top joueurs

Restant sur 6 défaites consécutives, Créteil est un peu en panne ces dernières semaines. Comme si la belle mécanique du début de phase retour était cassée. A la décharge des hommes de Christophe Mazel, les blessures ont amoindri les rotations et les Ciel et Blanc ont enchaîné les rencontres face aux gros bras de D1 en étant généralement au rendez (-3 face à Paris, -2 face à Chambéry, -4 contre Montpellier et -2 face à Nantes la semaine dernière) et en étant proche d’un bon résultat contre Cesson il y a deux semaines (25-26). Evidemment, ce n’est pas forcément au moment de recevoir Dunkerque que cela risque d’être plus facile. Surtout pour marquer face à la 1ère défense de D1 (565 buts encaissés)… Même quand on est la 6e attaque de D1 (648 buts inscrits). Côté Nordistes, Patrick Cazal le disait lundi sur nos pages, la victoire est obligatoire si l’USDK veut accrocher la 3e place car derrière, Montpellier puis Saint-Raphaël seront encore à affronter. Perdre des points dans le Val-de-Marne condamnerait probablement la fin de saison des champions de France en titre. Autour des piliers, Bastien Lamon, Mohamed Mokrani et Vincent Gérard, les visiteurs ont de bonnes chances de réussir un coup. A la jeunesse locale de déjouer les pronostics qui sont pour le moment 11 victoires, 1 nul et 5 défaites depuis 2004 pour Dunkerque.

présentation
infos match
stats équipes
confrontations
top joueurs

Restant sur 2 matchs nuls face à Nantes et Cesson, Saint-Raphaël est toujours 3e ex-aequo avec Dunkerque (30 points), mais a vu Chambéry revenir dans la course au podium (5e avec 29 points) la semaine dernière. Alors au moment de recevoir le dernier, la donne est simple : il faut gagner pour mettre la pression sur ces deux-là avant deux chocs (Paris et Dunkerque) qui risquent d’être un peu plus relevés encore. Face à une équipe qui peine un peu en défense (14e de D1 avec 723 buts encaissés), la 3e attaque de l’élite a les moyens de se faire plaisir, surtout à domicile. La clef du match résidera, pour les locaux, dans leur capacité à rester constant tout au long du match. Car malheureusement, c’est là où le bât blesse pour les visiteurs : ils sont capables de très bien jouer pendant la majeure partie du match mais craque toujours à un moment où l’autre et se font décrocher sans être en mesure de revenir. Autour de la révélation Théo Derot, de l’inusable Bastien Cismondo et d’un Pierre Andry très costaud en cette fin de saison, l’IOPHB va devoir tout donner pour s’imposer. Et pourquoi pas ? Dunkerque et Chambéry en serait ravis !

présentation
infos match
stats équipes
confrontations
top joueurs

A la bataille pour le maintien jusqu’à la semaine dernière, Sélestat a pris un gros coup de bambou sur la tête en s’inclinant, au terme d’un match valeureux, sur le parquet de Toulouse, son premier concurrent direct. Désormais officiellement relégués en Pro D2, les hommes de Christian Gaudin doivent tout de même tenter de s’imposer, pour leur public, face à Nantes. Pour s’offrir un bon moment déjà, mais aussi un peu de confiance pour la saison prochaine. Car il en faudra pour revenir en D1. De leur côté, les Ligériens peuvent encore mathématiquement revenir sur Saint-Raphaël, Dunkerque et Chambéry dans la lutte pour le podium et les places d’honneur. Mais il faudrait pour cela un sans-faute et des écarts de leurs adversaires. Pas évident. Mais les vainqueurs de la Coupe de la Ligue ont de la réserve et sûr que Thierry Anti, lui aussi, est déjà projeté dans l’avenir. Les jeunes auront forcément droit de citer.

présentation
infos match
stats équipes
confrontations
top joueurs

Fantomatiques face à Dunkerque lors de la 22e journée de D1 après avoir dominé Istres et Nantes lors des journées 20 et 21, les Tremblaysiens se sont bien repris face à Chambéry la semaine passée en fournissant une prestation de qualité, notamment en défense, bien que la défaite fut au bout. Alors pour cette réception de Toulouse, un adversaire de la 2e partie de tableau, David Christmann et ses hommes risquent d’être #enmodecombat comme le dit si bien leur campagne d’affichage. Avant d’aller à Créteil et de recevoir Paris, cette occasion de prendre des points n’est pas négligeable. Et cette dernière « à la maison », puisque la J26 sera délocalisée à l’Elispace de Beauvais, sera l’occasion de faire une belle fête aux partants. Pour cela, une victoire serait du meilleur effet pour la 7e défense de l’élite où Aljosa Rezar (245 arrêts, 3e gardien de D1) et Rémi Salou sont indispensables. Face à un Fenix en regain de forme après deux succès de rang, la tache ne sera pas si simple, d’autant que les visiteurs, eux aussi, sont désormais débarrassés du fardeau de la course au maintien. Miha Zvizej, Pierrick Chelle et Valentin Porte voudront ainsi faire honneur à leurs nominations aux Trophées LNH, en l’absence du 4e as haut-garonnais, au repos, Jérôme Fernandez.

présentation
infos match
stats équipes
confrontations
top joueurs

2e meilleure défense de la D1, Cesson, 7e, vient d’enchaîner une série impressionnante de 6 matchs qui se sont joués au maximum à 3 buts d’écart. Et avec des résultats plutôt probants pour les hommes de Yérime Sylla qui ont vaincu Créteil et Chambéry et fait nul face à Saint-Raphaël pas plus tard que la semaine dernière. Ce déplacement s’annonce donc comme très piégeux pour les Parisiens qui n’ont pas le droit à l’erreur et peuvent même prendre la tête de l’élite, au minimum une journée, avant le déplacement de Montpellier à Chambéry, jeudi, pour le clasico. Avec un Mikkel Hansen au top de sa forme, Philippe Gardent a tout de même une belle garantie d’autant que l’ensemble de la capitale tourne plutôt bien ces dernières semaines. Lors de ses 3 derniers matchs, le PSG s’est tout de même offert Nantes en finale de Coupe de France, puis Montpellier et Dunkerque la semaine dernière… Mais une surprise n’est jamais impossible dans ce championnat de D1 !

présentation
infos match
stats équipes
confrontations
top joueurs

Montpellier en course pour le titre, Chambéry qui rêve du podium et d’une éventuelle place en Ligue des Champions, les classiques, comme les clasico ne meurent jamais. Et c’est donc, peut-être encore une fois, sur le parquet des Savoyards que le titre peut se jouer. Et même si les hommes d’Ivica Obrvan sont plus cette fois dans le rôle de juges de paix, il faut se rappeler que l’année passée, le MAHB s’était cassé les dents au Phare et avait abandonné sa 2e place à Paris lors de la 26e journée. Alors cette fois-ci, pour le gain du trophée n°1 sur la scène nationale, les coéquipiers de Diego Simonet risquent d’être encore plus prudents et concentrés d’autant qu’après ils auront un autre déplacement, à Dunkerque, qu’il faudra aussi bien négocier. Avec le retour en forme de Mathieu Grébille sur la base arrière, un Issam Tej toujours parfait au pivot ou encore un Jure Dolenec astucieux sur le poste d’arrière droit, les armes sont connues et nombreuses d’autant qu’on ne parle même pas là de Dragan Gajic, Michaël Guigou ou encore Arnaud Siffert… Face à eux, le CSH possède en la personne de Timothey N’Guessan un puissant détonateur capable d’allumer des feux dans tous les sens. Edin Basic est toujours aussi impeccable à la mène et Damir Bicanic et Jerko Matulic (8,3 buts à deux de moyenne sur les 3 derniers matchs) ont beaucoup apporté dernièrement en terme de scoring. En dernier recours, sur sa ligne Yann Genty enchaîne les bonnes prestations. Ce choc en sera un d’une intensité rare. Un nouveau grand bonheur en salle et en direct sur beIN SPORTS.