close


J25D1 / Bouleversements en tête ?

26 mai
Avant match
Cette journée sera celle du haut de tableau avec 2 affiches chocs entre les 4 premiers du classement qui jouent pour le titre et le podium. Derrière, la bataille se fait pour le meilleur classement possible alors que les relégations sont déjà entendues.
présentation
infos match
stats équipes
confrontations
top joueurs

En panne de victoire depuis le 11 mars dernier, Créteil veut finir la saison sur de bonnes notes. Et a deux occasions d’y parvenir. La seconde sera lors de la 26e journée, sur le parquet du relégable Sélestat, et la première ce mercredi, pour son dernier match à domicile face à Tremblay pour un gros derby assez attendu. De ceux qui se passent au delà du périphérique ! Alors même si les enjeux généraux sont désormais moindres, prendre le dessus sur le voisin est toujours d’une importance quasi « capitale ». Toujours un peu déplumés (Minel, Remili), les Ciel et Blanc auront donc fort à faire face à des Séquano-Dyonisiens qui peuvent encore viser la 7e place et ont proposé des séquences intéressantes face à de gros calibres ces derniers temps, notamment face à Chambéry et lors de leur victoire contre Nantes (24-28 en J21) grâce aux excellents Matthieu Drouhin et Romain Ternel. Avec la possibilité d’être un juge de paix pour l’attribution du titre lors de la dernière journée avec la réception de Paris à Beauvais, les hommes de David Christmann peuvent démarrer une dernière montée en puissance avant dispersion. Créteil devra retrouver son esprit collectif pour passer le cap et remonter un peu au classement.

présentation
infos match
stats équipes
confrontations
top joueurs

Restant sur 3 victoires de rang face à Sélestat, Istres et Aix, Nîmes est en pleine bourre et confirme tout le bien que l’on pensait de sa 2e partie de saison au cours de laquelle les hommes de Franck Maurice ont bien redressé la barre et finalement déjà pris 12 points. Maintenus et déterminés à continuer de pratiquer du beau jeu, les Gardois attendent donc de pied ferme les Savoyards en se disant que finir 7e serait plutôt satisfaisant. Il faudra pour cela que Cesson s’égare un peu et surtout battre ce visiteur qui bataille lui pour la 3e place. Après leur perf’ face à Montpellier lors du clasico et les combats qui attendent Saint-Raphaël et Dunkerque, il y a la place pour les coéquipiers de Grégoire Detrez. Vraiment très bien en défense avec seulement 27 buts pris en moyenne lors des 4 derniers matchs, les visiteurs ont aussi de bonnes ressources en attaque avec plus de 30 buts inscrits en moyenne sur la même période. Les hommes en forme Yann Genty et Timothey N’Guessan seront de nouveau attendus !

présentation
infos match
stats équipes
confrontations
top joueurs

Ce match aurait pu être un sommet de tension dans la course au maintien, mais malheureusement pour Istres et Sélestat cette opposition ne sera qu’un match pour du beurre puisque tous deux sont déjà relégués en Pro D2. Pour autant, il faudra évidemment jouer cette rencontre et celui qui l’emportera se donnera un peu de baume au cœur. A l’aller, les Alsaciens avaient pris le meilleur, à domicile (35-30), grâce à une attaque flamboyante. Le secteur n’est pas si mauvais que cela ces derniers temps mais c’est peut-être la défense qu’il faudra encore améliorer pour mettre en déroute les Provençaux. A domicile, pour la dernière de cet exercice 2014-2015, les partenaires de Bastien Cismondo voudront offrir un 3e succès à leurs supporters. Là aussi la défense sera la clef car avec des artilleurs comme Derot et Gérard, il y a ce qu’il faut pour l’attaque.

présentation
infos match
stats équipes
confrontations
top joueurs

Toujours en course pour aller chercher une possible 7e place, Toulouse est dans une dynamique vraiment positive. Avec 3 victoires de rang dans son escarcelle, l’équipe de la ville rose a toutes les cartes pour poursuivre sa remontée au classement. Surtout en recevant Aix qui est dans une spirale inverse avec 3 revers de suite et ne peut compter sur un effectif au complet. Et ce même si Iosu Goni Leoz et Mickaël Illes continuent d’affoler les compteurs au scoring de la 6e attaque de D1. Car même si Luka Karabatic est un patron en défense, ce secteur n’est toujours que le 12e de D1 et empêche les Provençaux d’aller plus souvent chercher les 2 points. Au Fenix, le retour de Danijel Andjelkovic après sa longue blessure et l’arrivée de Goce Georgievski ont permis de relativiser les manques de Jérôme Fernandez et Pierrick Chelle. Toulouse a ainsi la 4e attaque et la 8e défense avec notamment un Wesley Pardin qui reste sur une bonne performance la semaine dernière (14 arrêts). Surtout Nemanja Ilic, Miha Zvizej et Valentin Porte restent de véritablement poisons pour les défenses avec des relations qui fonctionnent parfaitement dans le « petit jeu ».

présentation
infos match
stats équipes
confrontations
top joueurs

Nouveau derby pour cette 25e journée de D1 avec le déplacement de Cesson, le 7e, sur le parquet de Nantes, le 6e. Depuis 2009 et en 11 rencontres, les hôtes tiennent clairement la corde avec 8 succès, 2 nuls et une défaite face à leurs visiteurs. Alors confirmation des statistiques ou petite révolte ? Jamais gagnant à Beaulieu, les Cessonnais sont sur une dynamique de jeu plutôt positive même s’ils ont perdu la semaine dernière face à Paris (23-26). En effet, ils avaient fait nul juste avant face à Saint-Raphaël et s’étaient imposés à Créteil avec une défense de fer (la 2e de D1 avec 618 buts encaissés). Les locaux, eux aussi, sont plutôt bien en place avec 5 points pris sur 6 lors des 3 derniers matchs. Mais les hommes de Thierry Anti semblent un peu plus friables. Capables de répondre au combat, mais tout de même un peu plus relâchés en raison d’un classement qui ne devrait plus changer. Intelligemment, le coach ligérien fait tourner et donne du temps de jeu à ses jeunes. Cela devrait être encore le cas. Pour les visiteurs, continuer à bien jouer sera aussi un moteur lors de ce match à l'issue indécise.

présentation
infos match
stats équipes
confrontations
top joueurs

Si le résultat de certaines parties cette semaine relèvera de l’anecdote, pour ce déplacement de Montpellier à Dunkerque, il n’en sera aucunement le cas. Encore en lice pour le titre mais ayant besoin d’un faux-pas de Paris pour réussir à repasser devant, les Héraultais ne peuvent se permettre autre chose qu’une victoire tandis que les Nordistes ont aussi besoin des 2 points dans la lutte pour la 3e place qui fait rage entre eux, les Varois et les Savoyards. Engagement et beau jeu sont donc attendus entre deux équipes aux profils bien différents. Les locaux sont toujours aussi impressionnants en défense (1er de D1 avec 586 buts encaissés soit 24,42 par partie) tandis que les visiteurs possèdent une attaque prolifique (2e de D1 avec 733 buts marqués soit 30,54 par match). Autant dire qu’il faudra d’abord que chaque point faible de chacun le soit moins que d’habitude pour que la différence se fasse. Les hommes de Patrick Cazal peuvent compter sur un Kornel Nagy retrouvé et des ailiers en forme pour scorer tandis que Vincent Gérard revient fort dans les cages. Côté Patrice Canayer, Diego Simonet, Jure Dolenec et Michael Guigou ont tout de même tiré leurs épingles la semaine dernière lors du clasico perdu. Auront-ils seulement digéré la déception ?

présentation
infos match
stats équipes
confrontations
top joueurs

Second duel de la journée concernant les équipes du haut de tableau, ce déplacement de Saint-Raphaël à Paris a quasiment la même donne que la venue de Montpellier à Dunkerque. Le leader de la capitale ne doit pas perdre pour aller chercher le titre tandis que son visiteur a le même objectif de victoire pour aller chercher la 3e place. En revanche, sur le plan du jeu, la porte peut être ouverte à un match ultra offensif entre deux équipes qui affichent régulièrement de grosse marque. C’est ce qui arrive quand la première attaque reçoit la 3e. La différence peut alors se faire en défense, secteur en énorme progrès pour les Parisiens (3e de D1 avec 619 buts encaissés soit 25,79 par match) à l’inverse des Varois (11e de D1 avec 706 buts encaissés soit 29,42 par match). Défaits une fois lors des huit dernières journées, les hommes de Joël Da Silva arriveront tout de même assez décomplexés dans la capitale sachant que le match décisif pour eux se tiendras lors de la réception de l’USDK la semaine prochaine. Une victoire serait un énorme bonus et peut-être une belle surprise pour d’autres ! Avec un Adrien Dipanda au top, un Slavisa Djukanovic performant dans les cages et un Caucheteux toujours aussi prolifique, le SRVHB a les atouts pour s’imposer. Il faudra pour cela contenir au mieux Mikkel Hansen qui est carrément intenable ces derniers temps et faire de même avec les autres gros bras qui évoluent à l’ombre de la Tour Eiffel. Car dans ce final, Daniel Narcisse, Xavier Barachet, Robert Gunnarsson et les autres seront au rendez-vous. Comme l’infatigable Thierry Omeyer qui peut gagner le match à lui seul dans les cages. Un énorme duel en perspective d’autant qu’à l’aller Saint-Raphaël avait pris le meilleur (32-31).