close


La quête des Finales reprend !

29 janv.
Avant match
La Proligue reprend ses droits ce vendredi, avec la 14e journée. Un seul pour objectif pour les 14 équipes: les Finales de Proligue.

Après un peu plus d’un mois de trêve, les 14 équipes de Proligue reprennent le chemin de la compétition, ce vendredi, lors de la 14e journée. Un retour qui s’annonce bouillant pour Chartres, le leader, puisque les hommes de Jérôme Delarue, renforcés par Wael Jallouz, se déplacent du côté de Nancy, leur dauphin. Un choc, un vrai, entre deux équipes invaincues depuis quelques journées, 9 pour les Lorrains, et 10 pour les Chartrains. Lors du match aller, les Euréliens l’avaient emporté d’un souffle, après avoir été menés durant la majeure partie du match (29-28).

Derrière, un autre choc entre membres du Top 6 est au programme, puisque Saran, le 4e, se déplace du côté de Dijon, le 6e. Alors que les Saranais s’étaient imposés à l’aller (26-24), les Dijonnais prendront-ils leur revanche ? Troisième du classement, Créteil se déplace de son côté à Strasbourg. Un déplacement risqué face à une équipe qui a bien fini son année 2018, avec 3 matches sans défaite, pour s’extirper de la zone rouge. Autre duel entre un membre du Top 5 et un promu, le voyage de Limoges à Grenoble. Renforcés par l’arrivée de Yosdany Rios, les Limougeauds espèrent se montrer performants à l’extérieur face à des Isérois toujours accrocheurs. 

Aux portes du Top 6, et donc des places qualificatives pour la post-saison, Massy va tenter de repartir de l’avant après trois défaites de suite, à Saint-Marcel Vernon. Une équipe du SMV qui aura également envie de prendre des points pour rester hors de la zone rouge. Une zone rouge au sein de laquelle Caen est plongé depuis de longs mois, avec une seule victoire au compteur. Les Vikings tenteront de lancer la machine du côté de Cherbourg, leur voisin. Enfin, Nice, l’autre relégable, accueille une équipe de Sélestat qui n’a plus gagné depuis la 3e journée. De quoi offrir un joli combat entre deux collectifs bien décidés à relever la tête. 

Le programme

LNH