close


Tour des clubs - Créteil, l'union fait la force

04 août
Tour de France
Après deux années en Proligue, Créteil fait son retour en Lidl Starligue avec humilité. Fort d’un groupe uni, le collectif dirigé par Pierre Montorier espère décrocher son maintien.

Le changement de formule des phases finales opéré en Proligue l’an passé sauvera-t-il Créteil ? Alors que jusque-là, aucun club issu des playoffs n’a réussi à se maintenir en Lidl Starligue la saison suivante, le club francilien, qui a composté son ticket lors des Finales organisées à Saint-Brieuc, va à son tour s’attaquer à la mission « maintien ». Après deux années d’absence, les Cristoliens savent que la mission sera ardue. "Mais pas irréalisable", estime Pierre Montorier, qui a pris en main le collectif francilien il y a un an. 

Et l’ancien pivot n’a pas mis longtemps à apporter sa patte. "Je voulais apporter une méthode différente de ce que les gars avaient pu connaître, explique le technicien, qui a notamment cherché à responsabiliser son groupe. En début de saison, j’avais dit aux gars que si on allait à Saint-Brieuc pour jouer la montée, et qu’à la mi-temps de notre match décisif, j’avais juste à préciser deux, trois choses, j’aurais réussi ma mission. Et c’est ce qu’il s’est passé. Les joueurs ont passé la majeure partie du temps à discuter entre eux."

Un groupe qui a peu évolué

Un groupe autonome, auquel le coach a choisi de ne pas toucher. "Dans le relationnel que j’ai mis en place avec les joueurs, je ne me voyais pas dire aux mecs: « On va y aller ensemble », et dix mois plus tard: « On va se séparer de toi, tu n’es pas assez bon »", justifie l’ancien joueur d’Aurillac, qui a tout de même attiré le Chartrain Robin Molinié, afin d’apporter du danger de loin, et le Slovène Adam Bratkovic pour sa vitesse et son sens de la finition à l’aile droite. "On garde un groupe qui fonctionne bien, qui travaille bien ensemble".

Un groupe qui devrait une nouvelle mettre du coeur à l’ouvrage en défense, après une saison terminée avec la meilleure arrière garde de Proligue. "C’était une demande des dirigeants, car Créteil avait notamment brillé grâce à ce secteur dans les années 2000, glisse Pierre Montorier. Et puis je reconnais que c’est un secteur que j’apprécie particulièrement, pour lequel j’ai les joueurs adéquats avec des mecs comme Fabien Ruiz, Guynel Pintor ou Valentin Aman. C’est forcément plus facile avec des mecs comme ça." Le tout devant un gardien, Mickaël Robin, rompu aux joutes du plus haut niveau. 

Un capitaine forcément mobilisé à l’heure de préparer un groupe qui devrait nécessairement traverser quelques périodes de turbulences au sein d’une Lidl Starligue toujours plus concurrentielle. "Je voulais en parler aux joueurs, mais ils se sont déjà réunis pour évoquer ce sujet. On sait qu’il y aura des moments compliqués et qu’il ne faudra pas baisser les bras. Le meilleur exemple, c’est celui d’Istres qui, l’an passé, n’avait pas gagné un match avant la trêve, et qui s’est finalement maintenu, conclut technicien auvergnat. J’ai tout fait pour rendre ce groupe autonome. On verra si ce sera aussi le cas dans la défaite."

Benoît Conta

L'effectif

Gardien: Mickaël Robin - Dylan Soyez
Aile gauche: Boïba Sissoko - Etienne Mocquais 
Arrière gauche: Robin Molinié - Fabien Ruiz - Yohann Gibelin
Demi-centre: Antoine Ferrandier - Lucas Ferrandier
Arrière droit: Javier Borragan - Ewan Kervadec - Jurij Jesterle
Aile droite: Romain Zerbib - Adam Bratkovic
Pivot: Jonas Poignant - Valentin Aman - Geoffroy Carabasse
Défenseur: Guynel Pintor

LNH