close


Tour des clubs - Istres veut retenir la leçon

06 août
Tour de France
Après avoir raté son entame la saison passée, Istres compte sur un effectif plus homogène et sur l’expérience emmagasinée pour vivre un exercice plus reposant.

"On n’était pas prêts." A l’heure de jeter un regard derrière l’épaule pour évoquer la saison passée, durant laquelle Istres aura ramé durant toute la première partie, Guillaume Crépain ne se cache pas. "On sortait d’une saison durant laquelle on avait aligné 23 matches sans défaite, et, inconsciemment, on a cru qu’on était bien, souffle le demi-centre. En plus on a pris un point à Dunkerque lors de la première journée, et ça nous a fait penser qu’on avait le niveau. Alors que pas du tout." S’enclenche alors un cercle vicieux, durant lequel le collectif provençal enchaîne les défaites. "On perd à Ivry, à Pontault-Combault, et on n’existe même pas, regrette l’ancien Ivryen. On a sérieusement pensé qu’on allait être relégués. C'était rude."

Heureusement, le mois de janvier permet à la troupe de Gilles Derot de redresser peu à peu la tête. "On a enchaîné les réunions, on a opéré plein de petits ajustements. Et puis nous, les cadres, on a aussi réussi à se réveiller, décrypte le meneur de jeu. Il y a aussi eu l’arrivée de Théo Derot. Au-delà de son niveau sur le terrain, il nous a beaucoup apporté en dehors, de par sa sérénité. On a beaucoup discuté, et peu à peu, les gens se sont à nouveau fait confiance." Le première succès tombe lors de la J16, face à Aix, et les sourires font leur réapparition.

"Un groupe plus homogène que la saison passée"

 "On a remonté la pente petit à petit, confirme Crépain. Au final, la saison est un marathon, et qu’on gagne les matches au début ou à la fin, le plus important c’est d’être au bout." Reste qu’Istres se passerait bien d’une nouvelle saison aussi usante. "On a emmagasiné de l’expérience, je suis persuadé qu’on arrivera à faire un meilleur départ, glisse le demi-centre. Déjà, on va arriver un peu plus humbles. On sait qu’on a évité la catastrophe une fois, et que ça n’arrivera pas tous les ans."

Pour se faire, le club provençal a choisi d’opérer de nombreux mouvements au sein de son effectif, avec pas moins de six arrivées (Arnaud Tabarand, Louis Roche, Oussama Hosni, Andrea Parisini, Vasko Sevaljevic, Rasmus Nielsen) pour six départs (Robin Cappelle, Thomas Capella, Thomas Tricaud, Branko Kankaras, Erwin Feuchtmann, Théo Derot). "Le groupe et le club avaient besoin de ce renouvellement, estime l’ancien joueur de Billère. Je pense que l’on aura un groupe plus homogène que la saison passée."

Un groupe qui s’est mis au travail pour réussir son début de saison, et se placer rapidement dans la course au maintien. "Quand on voit les budgets des promus, Créteil et Chartres, on sait que ça va être une guerre des tranchées, conclut Guillaume Crépain. L’an passé, les joueurs adverses nous disaient que l’on jouait bien, mais on ne réussissait pas à gagner. Je pense que cette saison, on devra être plus pragmatiques, et mieux cibler nos matches. Il faudra notamment se concentrer sur nos matches à domicile, face aux concurrents directs, et pas forcément s’éparpiller, en pensant qu’on pourra aller prendre des points à Paris ou à Nantes." Le chemin est désormais tracé…

Benoît Conta

L'effectif

Gardien de but: Arnaud Tabarand - Mehdi Harbaoui
Aile gauche: Lucas Ruiz - Junior Tuzolana
Arrière gauche: Vasko Sevaljevic - Nicolas Boschi
Demi-centre: Guillaume Crépain - Hichem Daoud
Arrière droit: Théo Laguillaumie - Oussama Hosni 
Aile droite: Rasmus Nielsen - Andrea Guillaume
Pivot: Andrea Parisini - Louis Roche 
Défenseur: Vaidotas Grosas

LNH