close


Des scénarios complètement fous !

06 avril
Résumé match
Les trois rencontres de la soirée ont donné lieu à des renversements de situation invraisemblables.

Ce mardi soir, il valait mieux ne pas être cardiaque ! Les trois rencontres se sont en effet décidées dans les derniers instants.

Malgré un début de match complètement raté, Strasbourg a réussi à remonter un débours de cinq buts face à Besançon, pour aller arracher le match nul (26:26), notamment grâce à la partie sensationnelle de Romain Mathias (18 arrêts à 42% de réussite). Les Bisontins pourront néanmoins s’en vouloir d’avoir laissé filer un point, alors qu’ils menaient d’un but à dix secondes du terme, avec la possession de balle.

Scénario semblable et issue identique à Sarrebourg, d’où Nice repart avec le point du nul (27:27). Les joueurs de Cavigal ont mené toute la première période, prenant jusqu’à quatre buts d’avance, avant de se voir rejoints après le repos. Avec un Domen Pogacnik innarrêtable (7 buts à 100%), les Lorrains ont également pris quatre longueurs d’avance en milieu de deuxième acte. Mais les coéquipiers de Jérémi Pirani (7 buts) ont gardé la tête froide, repris les devants, avant que Pogacnik n’égalise finalement sur le gong.

Dans le dernier match de la soirée, Dijon a été s’incliner sur le terrain de Billère (31:33). Une victoire méritée pour les Béarnais, qui ont mené une bonne partie de la rencontre. Avec six buts d’avance à la pause, on les croyait à l’abri d’une mauvaise surprise. C’était sans compter sur la réaction dijonnaise. Porté par l’inusable Pierrick Naudin (8 buts), le DMH a retourné la situation, prenant même la tête un court instant. Mais Joris Labro veillait dans ses cages pour le BHB (14 arrêts) pour remettre les siens sur de bons rails, pour aller chercher deux points mérités.

 

Crédit photo : Lihoreau

La huitième journée