close


Nouvelle Arena à Dunkerque, un si long combat

09 mai
Laurent Moisset raconte
Arrivé en mars 2011 à la présidence, Jean-Pierre Vandaele n’a eu de cesse de moderniser son club. Il touche au but…

Ses premiers pas ont semblé peser sur une ligne de chance. Président depuis trois mois, l’USDK remporte le premier titre de son histoire après prolongation et séance de jets de sept mètres face à Chambéry en finale de la Coupe de France. 5e du championnat la saison suivante, puis 2e, vainqueur de la Coupe de la Ligue et du Trophée des Champions en 2012. Enfin, à la surprise générale, champion en 2014 devant l’ogre parisien. L’âge d’or. Pourtant, Jean-Pierre Vandaele ne s’est jamais gargarisé, conscient que le monde changeait et que celui du handball professionnel n’échappait pas à l’évolution.

Un projet à 25 millions d’euros

« Je voyais bien que les clubs avançaient vite, que les budgets augmentaient. Il y a encore 5 ou 6 ans nous figurions parmi les quatre plus gros budgets de l’élite. Cette saison, nous sommes 8es dans ce classement. L’objectif a donc toujours été de développer et de renforcer nos structures sachant que les budgets ne sont pas extensibles avec le seul concours de partenaires privés. »

Le projet d’une grande Arena de 10 000 personnes soutenu par le Maire alors en place, Michel Delebarre, devait être le socle sur lequel, dorénavant, le club pourrait assurer tous ses équilibres. Le départ de l’élu historique en 2014 après 25 ans et 16 jours de mandat coupa net l’élan de l’USDK. Il n’a, pourtant, jamais découragé Jean-Pierre Vandaele, acharné à trouver de nouvelles solutions et convaincu, évidemment, que l’avenir passerait par la construction d’une nouvelle salle.

« Nous n’échapperons pas, en tous cas si nous souhaitons conserver un rôle de premier plan dans le handball français, à cette réalité. »

« Outre une capacité d’accueil plus importante et plus confortable, le nouvel outil génère un développement durable et des ressources financières conséquentes. On voit bien que nos clubs de Lidl Starligue tendent vers cet objectif, comme l’ont rempli récemment Aix et Cesson. Nous n’échapperons pas, en tous cas si nous souhaitons conserver un rôle de premier plan dans le handball français, à cette réalité. »

Le 22 mai 2014, Dunkerque est sacré Champion de Lidl Starligue, encore

Moment charnière, outil vital

Le dirigeant s’est retourné vers la région et son président Xavier Bertrand, vers Patrice Vergriete, le Maire afin d’assumer un projet estimé à 25 millions d’euros (pour une enceinte de 5 à 6000 places)  alors que la ville voisine, Saint-Pol/Mer a cédé le terrain. « La volonté générale est là, reconnaît-il, mais les décisions politiques, surtout en période d’échéances électorales, sont trop souvent retardées. La salle devait être validé lors d’un conseil régional en délibéré le 1er mars, la date a été repoussée au 1er juin. Mais il y a urgence si nous voulons disposer de l’outil à l’aube de la saison 2022-2023. »

Jean-Pierre Vandaele ne manque donc ni d’énergie, ni d’idées pour faire avancer son projet. Il y a quelques jours, accompagné de la mascotte du club, le dirigeant, en bottes et avec un casque sur la tête, s’est rendu sur le chantier afin de réaliser une vidéo, laquelle a déjà généré plus de 11 000 vues. Un moyen subtil et humoristique afin de rappeler aux élus leur engagement et l’urgence de la situation.

« C’est un long combat, témoigne-t-il, usant, bien sûr, parce que les choses ne vont jamais assez vite. Mais il est vital pour nous. »

Parce que, sportivement, l’USDK ne tient plus les premiers rôles, 10e actuellement en Lidl Starligue, et que son économie le contraint à une extrême vigilance. Mais il n’est pas écrit non plus qu’avec la salle tant désirée, l’USDK pourra, alors, délier les cordons de sa bourse. Dans l’esprit de Jean-Pierre Vandaele, le développement passe également par le renforcement des équipes en interne (marketing, commercial, administratif) avant de profiter, sportivement, des premiers bénéfices.

Une nouvelle étape délicate en perspective pour le président après une si longue marche « mais, sourit-il, si c’est le moyen de pérenniser le club, il ne faut pas être avare de ses efforts. »

L.M.
Crédit photo USDK / S.Pillaud

LNH
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques, commerciaux et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies