close


"Des choses folles peuvent arriver en playoffs..."

17 mai
Avant match
Retrouvez les déclarations d'avant-match avant les demi-finales retour des playoffs programmées ce vendredi, à Dijon et Chartres.

Chartres - Sélestat

Robin Molinié (Chartres)

« On est passés totalement à côté de notre match à l’aller, il faut le reconnaître. On s’est fait manger mentalement et sur l’envie par une équipe de Sélestat jeune et fougueuse qui a tenté et réussi plein de choses. Ils ont fait le match parfait pendant qu’on faisait notre pire match de la saison… Maintenant il faut essayer de comprendre cette défaite mais l’avantage c’est qu’on rejoue 3 jours plus tard donc on n’a pas le temps de gamberger. Maintenant, même si on s’est tirés une belle balle dans le pied, on a déjà vu des choses folles en playoffs… A nous de ne pas calculer et faire à peu près l’inverse de ce qu’on a fait mardi: s’engager à 150%, être performants au tir, avoir des arrêts de gardien. Il reste un espoir, et je n’ai pas envie de penser à tout perdre. J’ai vécu des choses un peu folles en playoffs et j’espère qu’on pourra tout renverser. Il faudra que toutes les planètes s’alignent, que l’ambiance soit folle. Il faudra aussi que Sélestat déjoue car ils ont désormais un peu plus de pression… » 

Thomas Cauwenberghs (Sélestat)

« On est content de notre performance au match aller. On avait bien préparé notre copie et ce que l’on a fait, on l’a plutôt bien fait. On ne s’attend jamais à gagner de 8 buts, mais je pense qu’on a très bien joué et plutôt libérés. On n’a vraiment rien à perdre et pour le retour ça sera pareil. Notre saison elle est réussie car l’objectif était de jouer les playoffs et on y est. On prend du plaisir et c’est le plus important. On n’a aucune pression sur ce match retour. On a offert une belle fête à nos supporters sur le match aller, et maintenant on va tenter de refaire la même performance, sans calcul. Nous n’avons pas les mêmes objectifs que Chartres qui a annoncé vouloir monter. La pression c’est eux qui l’ont. Nous, on est juste là pour prendre du plaisir. On sait que ça va être l’enfer là-bas, mais on va essayer de jouer libérés. Et s’ils l’emportent, c’est que ça sera mérité, et bravo à eux ! » 

Dijon - Pontault-Combault

Mehdi Ighirri (Dijon)

« On est un peu mitigés après le match aller. Avant le match, on aurait signé pour le match nul mais au final, on a dominé les 3/4 du match et je pense que Pontault s’en tire bien sur la fin. Ils se sont bien battus mais on aurait dû gagner d’au moins un but. Il nous a manqué un peu de fraîcheur, un peu de patience et de réussite. Maintenant, place au match retour, et il va falloir être bons et enflammer tout ça car Pontault sera sans doute meilleur que mardi. A nous de montrer que l’on veut aller en finale. Il faudra pour cela que l’on soit fort défensivement, avec de bons gardiens. Ca nous permettra de prendre de la confiance sur des montées de balle et des buts faciles. Maintenant, Pontault reste une belle équipe et eux aussi auront envie d’aller au bout. Mais on sera chez nous, il y aura du monde. On ne veut pas s’arrêter là après tous les efforts fournis cette saison. » 

Valentin Aman (Pontault-Combault)

« On ne pensait pas faire un aussi mauvais début de match. On a eu pas mal de perte de balles avec un manque d’agressivité en défense. On a ensuite  réussi à revenir dans le match peu à peu, avec une meilleure défense et des opportunités de marquer de l’autre côté. On est au final contents du résultat, car on aurait pu perdre. Maintenant, Dijon a la pression sur les épaules, et nous on sait qu’il faudra juste gagner ce match. On les a joués plusieurs fois cette saison, on sait comment ils jouent, eux aussi. On ne va pas tout changer en trois jours, et on sait ce que l’on devra faire. Je pense que celui qui s’imposera sera celui qui en aura le plus envie. A nous de jouer comme des morts de faim dès le coup d’envoi. Il n’y a plus rien à calculer maintenant. A nous de nous donner à 300%. » 

PROLIGUE