close


Les dix transferts de l'été

16 juil.
Transfert
La saison ne va pas tarder à reprendre en Proligue, l'occasion pour nous de revenir sur les dix transferts qui auront marqué l'intersaison

Pierre Marche (Nancy)

Le pivot de 28 ans a choisi de suivre son entraineur de Tremblay en Lorraine, et représente un des gros coups du mercato estival. Formé à Aix en Provence, il a explosé en Seine Saint-Denis, et ce malgré une grave blessure au tendon d'Achille il y a trois saisons. Revenu en grande forme, il a réalisé une saison 2017/18 de fort belle facture, avec 82 buts inscrits et une présence défensive indispensable à son équipe. Le dernier exercice, là aussi en Lidl Starligue, a été du même accabit. En Lorraine, il va apporter toute son expérience et devrait aider Nancy à viser, une nouvelle fois, le haut de tableau.

Robin Dupont-Marion (Cherbourg)

Cherbourg va présenter une aile droite de très haut niveau la saison prochaine. John Nkonda (Dunkerque) et Robin Dupont Marion (Cesson-Rennes) vont poser leurs valises dans le Cotentin. Alors qu'il fêtera ses 21 ans à l'automne, le second arrive à un tournant de sa carrière. Il vient de quitter son club formateur, Cesson, pour prendre son envol et prétendre à plus de temps de jeu. Quand Christian Guadin lui a fait confiance, en Lidl Starligue, l'international junior a rarement décu. L'an prochain, il aura d'autres responsabilités, et la lourde tâche de prendre la suite de Youenn Cardinal, le MVP de la saison 2017/18.

Thomas Capella (Sélestat)

Les terrains de Proligue, Thomas Capella les connait bien, puisqu'il les a déjà fréquentés avec Chartres et Istres, deux de ses anciens clubs. C'est désormais à Sélestat qu'il va évoluer. Et, en Alsace, il va falloir qu'il passe derrière un des historiques du club, Kosta Savic. La tâche ne sera pas simple, mais qu'importe. Si sa dernière saison dans l'élite a laissé une impression d'inachevé, avec 16 buts en 23 matchs, le Chambérien de formation pourrait être une des bonnes suprises de la rentrée. 

Yassine Idrissi (Limoges)

Un habitué des joutes de Lidl Starligue en chasse un autre à Limoges. Après William Annotel, qui a fait le choix de mettre un terme à sa carrière en juin, c'est Yassine Idrissi qui va prendre place entre les poteaux limougeauds. Avec ses 189 arrêts, le Marocain faisait partie des 10 meilleurs gardiens de l'élite avec Toulouse la saison passée. Qui suivait un exercice où il avait franchi la barre des 200 parades. Avec son ancien coéquipier à Toulouse Romain Ternel, mais aussi Jérémy Suty et Juan Andreu, Idrissi n'a qu'un objectif, retrouver la Lidl Starligue le plus vite possible !

Gustavo Rodrigues (Pontault-Combault)

Arrivé en 2017 dans le Val de Marne, l'international brésilien Gustavo Rodrigues avait débuté son séjour à Créteil sur les chapeaux de roues, avant de subir la concurrence de Javier Borragan à son poste l'an dernier. Ce qui ne l'a pas empêché d'aller défendre les couleurs de la Selecao au championnat du monde en Allemagne en janvier dernier, où il a laissé une belle impression. Gonflé à bloc et désireux de montrer sa vraie valeur, il arrive dans une équipe de Pontault-Combault complètement remaniée après la descente de Lidl Starligue. Mais qui a bien envie de montrer ce dont elle est capable.

Corentin Boe (Billère)

Il ne devait pas quitter la Normandie, mais Corentin Boe a finalement pris la direction du Béarn. Il faut dire qu'une telle pépite sur le marché, il ne faut pas passer à côté. En deux saisons avec Vernon en Proligue, le demi-centre a frôlé la barre des 300 buts, terminant notamment meilleur scoreur de sa formation l'an passé avec 161 réalisations. La preuve d'une belle adaptation pour un joueur qui n'avait jamais connu les joutes de la Proligue auparavant. Et un sacré renfort pour le promu Billère, donc !

Valentin Kieffer (Saran)

Le seul représentant de la Proligue au sein de l'équipe de France U21 qui participe actuellement au championnat du monde va changer d'air la saison prochaine. Pour la première fois de sa carrière, Valentin Kieffer va quitter Sélestat, son club formateur. Et il rejoindra Saran, qui disposera d'une paire de très haut niveau, en l'alignant aux côtés de l'Espagnol José Manuel Sierra. Et Kieffer devrait continuer sa progression tout en bénéficiant d'un temps de jeu augmenté dans le Loiret.

Jürgen Rooba (Nice)

L'ailier droit estonien Jürgen Rooba va être une des curiosités de la rentrée. L'international arrive de Suède, où il évoluait avec le club de Karlsrona. A 29 ans, il a choisi de découvrir un nouveau championnat et une nouvelle culture. Arrivera-t-il à s'adapter ? Pour son prédecesseur estonien Armi Part, passé par Massy, cela n'avait pas été simple. Mais pour le barbu gaucher, réponse dans quelques semaines !

Arthur Muller (Massy)

Attention, chaud devant ! Le bombardier alsacien Arthur Muller pose ses valises à Massy, et cela va faire mal aux yeux. La saison passée, avec Strasbourg, l'imposant arrière gauche a trouvé les filets à 138 reprises, n'empêchant pas l'ESSAHB de finir parmi les relégables. Mais Muller a réussi son coup. Parti en Allemagne après la fin de l'aventure à Mulhouse, il voulait montrer à la Proligue qu'il en avait le niveau. Mission plus que réussie. Massy devrait être un nouveau palier pour lui. Et pour l'aider dans sa tâche, un autre Strasbourgeois a fait le chemin avec lui : le Belge Tom Robyns.

Robin Cantegrel (Cesson-Rennes)

Un international français en Proligue, voilà qui n'est pas commun ! Robin Cantegrel arrive de Pontault-Combault pour renforcer Cesson-Rennes, tout juste relégué et qui aura comme ambition de retrouver le plus vite possible l'élite du handball hexagonal. Forcément, Cantegrel sera très attendu, après une saison en Lidl Starligue où il a trusté les premières places du classement des portiers. Et si le Nantais de fomation fait une belle saison, les Bretons ne seront pas loin de la montée !

Proligue