close


Cinq prétendants au titre de meilleur ailier gauche de Proligue

23 juil.
Divers
Après les gardiens de but hier, au tour des ailiers gauches de passer sous notre loupe. Et nous vous livrons une sélection de cinq joueurs bien placés pour succéder à Boïba Sissoko, élu meilleur ailier gauche de Proligue la saison passée

Sylvain Hochet (Cesson-Rennes)

Il est désormais le seul "historique" à encore porter les couleurs de Cesson-Rennes, un club où il évolue depuis plus de dix ans. Le capitaine sort, comme toute son équipe, d'une saison compliquée en Lidl Starligue. Et quand on sait la capacité de réaction du bonhomme, on peut s'attendre à ce que la prochaine soit complètement différente. Orphelin de son binôme de toujours, Benoit Doré, Hochet va devoir mettre les bouchées doubles pour aider le CRMHB à remonter dans l'élite. Mais il en est capable.

Nathy Camara (Sélestat)

L'ailier gauche a été une des rares satisfactions du côté de Sélestat la saison passée. Il n'a certes pas franchi la barre des 100 buts inscrits (il s'est arrêté à 97), finissant assez loin de son meilleur total, 129 réalisations quand il évoluait à Nice. Mais sa rapidité a fait fureur en contre-attaque. A 25 ans, il possède encore une solide marge de progression. Et si le club alsacien tourne enfin au niveau où on l'attend, Camara va en profiter pour prendre encore plus la lumière, soyez-en sûrs.

Yann Ducreux (Nancy)

On a presque été surpris de voir que Yann Ducreux n'avait fini qu'à la dixième place du classement des buteurs de la saison passée en Proligue. Il faut dire que l'ailier gauche nancéen a crevé l'écran tout au long de la saison. On a, certains soirs, même eu l'impression que l'attaque de son équipe ne tournait qu'autour de lui. On a tort, bien sûr, mais c'est pour dire quelle impression Ducreux nous a laissé. Logiquement récompensé par une nomination aux Trophées LNH en fin d'exercice, il peut légitimement espérer doubler la saison prochaine.

Jean-Pierre Dupoux (Pontault-Combault)

On aurait pu le mettre pivot, ou sur la base arrière, tant Jean-Pierre Dupoux est une espère de caméléon qui s'adapte partout sur le terrain. C'est pourtant sur l'aile gauche qu'on devrait le retrouver la saison prochaine, pour compenser le départ de Steve Marie-Joseph. Capitaine courage depuis plusieurs saisons à Pontault, il a inscrit 48 buts en Lidl Starligue la saison passée, malgré un temps de jeu réduit. Avec plus de temps sur le terrain, Dupoux va certainement redevenir un des éléments importants de l'effectif pontellois l'an prochain.

Eduardo Reig-Guillen (Billère)

Ce n'est pas parce qu'on porte les couleurs d'un promu qu'on ne peut pas prétendre à une place aux Trophées LNH ! Et Eduardo Reig-Guillen entend bien le prouver. S'il était absent de la sélection finale la saison passée, ce n'est pas parce que l'Espagnol a raté sa saison, non. Avec 101 buts inscrits, il a tenu la baraque sous les couleurs de Dijon, améliorant de 24 unités son résultat précédent. Avec des responsabilités accrues dans le Béarn, il devrait encore augmenter son total. Et quand on sait combien les statistiques comptent pour être élu dans les meilleurs...

 

Crédits photos : Kieffer / Cantarutti

PROLIGUE