close


Cinq prétendants au titre de meilleur arrière gauche de Proligue

24 juil.
Divers
On continue notre tour du terrain et des candidats aux Trophées LNH de fin de saison. Après les ailiers gauches et les gardiens de but, on passe désormais aux serial buteurs, les arrières gauches !

Adrien Claire (Besançon)

Une vieille connaissance de la Proligue fait son retour ! Avec Besançon, son club de (presque toujours), Adrien Claire retrouve la Proligue, après une belle saison en Nationale 1. L'objectif du maintien sera compliqué pour les Bisontins, tant la concurrence est féroce, mais ils ont montré l'an passé qu'ils possédaient toujours de belles qualités. Et l'arrière gauche, qui vient de prolonger de deux saisons, pourrait bien se rappeler à certaines vieilles connaissances dans le championnat !

Arthur Muller (Massy)

Le massif arrière gauche sort de sa zone de confort. Après avoir privilégié l'est de la France (Mulhouse, Strasbourg) et l'Allemagne, Arthur Muller a décidé de changer d'air et d'aller voir s'il est meilleur en région parisienne. Niveau pollution, rien de moins sûr, mais Massy peut lui faire passer un palier en terme de handball. Et c'est finalement le principal. Ses 138 buts inscrits la saison passée ont convaincu les dirigeants massicois de lui faire confiance. Arthur Muller meilleur arrière gauche de Proligue, pourquoi pas ?

Pierrick Naudin (Dijon)

Le quatrième meilleur buteur de Proligue la saison passée (167 buts) est reparti pour un tour ! La machine à marquer dijonnaise tient un rythme infernal depuis 2016, puisque ses 167 réalisations étaient, si on peut dire, son plus mauvais total depuis son retour en Bourgogne. Son ambition affichée ? Retrouver la Lidl Starligue avec Dijon. L'an passé, cela n'est pas passé loin, avec une défaite en demi-finale face à Créteil. Et, individuellement, cette belle saison a été récompensée par une nomination pour les Trophées. Alors, on remet ça ?

Romuald Kollé (Saran)

Romuald Kollé se déguste comme un bon vin. Son premier contact avec la Proligue, quand il a posé ses valises à Saran, a été plutôt...quelconque. Mais la saison passée, sa seconde sous les couleurs saranaises, a été pour le moins goutue. 150 buts inscrits en 24 matchs, une deuxième partie d'exercice à venir chatouiller les narines de King Drouhin, le buteur maison, l'ancien Ivryen a fait feu de tout bois. Et son entraineur Fabien Courtial espère bien que son arrière gauche va continuer sur sa lancée, histoire de ramener tout ce beau monde pas loin de la Lidl Starligue.

Antoine Blanc (Nancy)

L'ancien Chambérien a été une des révélations de la saison passée avec Nancy. On n'attendait pas forcément son équipe à ce niveau là, mais on a été surpris de constater le niveau auquel évoluait Antoine Blanc. La preuve que, quand on lui fait confiance, il est capable de la rendre. Reste désormais à confirmer, ce qui n'est pas la chose la plus simple à faire. Nouvel entraineur, pression supplémentaire, à 25 ans, c'est le moment pour Blanc de passer un cap. Et si on le retrouve parmi les lauréats en fin de saison, c'est que la mission aura été remplie.

PROLIGUE