close


Tour de France - Saran ouvre un nouveau cycle

26 août
Tour de France
Après avoir manqué les playoffs la saison passée, Saran a décidé d’ouvrir un nouveau cycle. Place désormais aux Septors, avec un effectif densifié pour viser le Top 4.

"Un nouveau départ." « Saran Fou », c’est fini, place aux « Septors » ! Après avoir connu une irrésistible ascension de la N2 à la Lidl Starligue, le club du Loiret a choisi d’ouvrir un nouveau cycle, après l’échec de sa saison, l’an passé. Finalement septièmes, aux portes des playoffs, les Saranais ont souffert d’un effectif trop léger. "Au terme de la phase aller, lorsqu'on avait joué tout le monde, on s’est déjà aperçus qu’on était au-dessous des deux qui sont montés, Chartres et Créteil, et qu’on se placerait un peu derrière. Et puis on a eu des blessures, on a enchaîné sept défaites de suite, et dans ces cas-là, c’est dur d’être compétitif, explique Fabien Courtial. Ce n’est pas une saison qui peut nous satisfaire, c’est évident."

Reste que l’exercice aura permis au club de solder son passé. "Il fallait digérer les deux saisons que l’on a passées en Lidl Starligue. On a été ric-rac pendant deux saisons, et on a en quelque sorte vécu au-dessus de nos moyens. Dans notre fonctionnement, on vivait encore comme lorsqu’on évoluait en Nationale 1. Ce n’était plus possible. On est arrivé au bout d’une aventure incroyable, estime le coach. Structurellement, il fallait pérenniser le club. C’est pour cela que l'on a décidé de changer de statut avec une nouvelle organisation, qui correspond plus à celle d’un club de haut de tableau de Proligue, voire de Lidl Starligue. On a créé une société, avec des actionnaires, une direction qui a changé."

Chema Rodriguez dans le rôle de joueur/entraîneur adjoint

Un projet symbolisé par un nouveau nom: les Septors. Pas d’inquiétude toutefois pour les supporters, la plupart des joueurs présents la saison passée seront encore présent du côté de la Halle du Bois-Joly, au sein d’un effectif densifié par les arrivées de Valentin Kieffer, Macira Sacko, Adrien Canoine et Uelington Da Silva. "On passe de 10 à 13 joueurs pros, se réjouit Fabien Courtial. On a doublé les postes avec de belles doublettes sur les gardiens de but, demi-centres ou les deux postes arrières. Je pense que l’on est mieux armés que la saison passée, le tout avec une masse salariale un peu plus adaptée à la Proligue." Autre nouveauté, le rôle joué par la légende Chema Rodriguez, qui a enfilé une double casquette pendant l’été.

"Il aura à la fois un rôle à jouer sur le terrain, mais aussi en tant qu’adjoint. Il sera là pour apporter sa vision et son extraordinaire connaissance dans la préparation des matches, dans de petits réajustements tactiques. Je ne compte pas sur lui pour poser les plots, ce n’est pas l’objectif, sourit son entraîneur, avant de conclure sur les objectifs de la saison. Après une saison comme on vient de la vivre, il faut faire preuve d’humilité. Objectivement, j’aimerais que l’on joue le Top 4 ou 5. On veut déjà atteindre les playoffs, le reste on verra ensuite. Mais on est aussi conscient que le niveau sera dense. Là, où dans le passé il y avait un gros projet comme celui de Chartes, il y en a maintenant plusieurs, à l’image de Limoges, Nancy ou le nôtre."

Benoît Conta

Crédit photo: Page Création/Saran HB

PROLIGUE