close


Strasbourg s'offre Cesson-Rennes, Dijon s'enfonce

08 nov.
Résumé match
Strasbourg a signé un joli coup en dominant Cesson-Rennes, ce vendredi, dans le cadre de la 8e journée de Proligue. De son côté, Dijon a coulé à Cherbourg, tandis que Saran s'est donné de l'air face à Massy.

Le match du soir

Après avoir vaincu Billère, Besançon puis Valence, Strasbourg a prolongé son invincibilité à domicile, cette fois face à une équipe du haut de tableau, Cesson-Rennes (23-17). Un succès net et sans bavure qui s’est rapidement dessiné, puisque l’Essahb a fait la course en tête durant tout le premier acte (14-9, 30e), avant de gérer cet avantage, dans le sillage des 6 buts de Lucien Auffret et des 12 arrêts, à 43%, de Romain Mathias. Au classement, les Alsaciens en profitent pour pointer leur nez dans la première partie du classement. Malgré les 4 buts de Youenn Cardinal, les Bretons s’éloignent du podium. 

La stat' du soir

Présent aux Finales de Proligue la saison passée, Dijon ne compte qu’un point d’avance sur la zone rouge après 8 journées, suite à sa nouvelle défaite, la 5e de la saison, concédée à Cherbourg (29-23). Malgré une belle entame (11-14, 30e), les coéquipiers de Virgile Carrière (5 buts) ont complètement explosé dans le dernier quart d’heure (20-20, 47e), emporté par la fougue des Normands. Ces derniers, emmenés par le duo Dupont-Marion - Gunko (5 buts), en profitent pour s’installer seuls à la troisième place du classement, avec deux longueurs d’avance sur leur premier poursuivant, et une de retard sur Massy, le deuxième. De son côté, le DMH est 12e, un petit point au-dessus de la zone rouge. 

Crédit: David

La perf' du soir

Sur courant alternatif depuis le début de saison, Saran s’est offert une belle bouffée d’air frais en dominant Massy (32-29). Une performance qui doit beaucoup à l’inévitable Romuald Kolle, huit réalisations au final. Déjà nommé pour l’élection du joueur du mois d’octobre, l’arrière gauche a permis aux siens de mener leur barque tout au long de la rencontre (17-15, 30e), en s’appuyant également sur les six buts d’Hadrien Ramont. Au classement, les hommes de Fabien Courtial gardent le contact avec le Top 6, et ses places qualificatives pour les barrages. De leur côté, les Massicois, deuxièmes, ont pu compter sur les 6 buts de Tom Robyns, mais voient Limoges reprendre deux longueurs d’avance au classement. 

Les autres rencontres

Crédit photo: Armaphotos

Malmené tout au long de la rencontre (21-24, 50e), Limoges s’est finalement défait de Nice (27-25). Une belle réaction d’orgueil pour les coéquipiers de Denis Serdarevic (12 arrêts à 35%) qui reprennent seuls la tête du classement, avec deux points d’avance sur Massy. Toujours en haut du classement, Pontault-Combault n’a pas tenu la longueur à Billère, pour s’incliner en fin de rencontre (32-30). Un revers qui permet à Nancy, net vainqueur à Besançon (23-31), de s’installer au sein du Top 5. Les Bisontins restent eux lanterne rouge, à deux longueurs de la ligne de flottaison. Valence, qui a concédé sa sixième défaite de suite face à Sélestat (20-26), est l’autre relégable. Le SAHB, lui, se rapproche de la première partie du classement. 

Voir le classement

Toutes les stats

Crédit photo: Lithard

PROLIGUE