close


Le bilan de la mi-saison

20 déc.
Divers
Les fêtes de fin d'année correspondent exactement à la mi-championnat. L'occasion de se demander qui sont les bonnes et les moins bonnes surprises du début de championnat

Ils nous ont surpris (en bien)

Comment passer sous silence le superbe début de saison de Cherbourg ? Avec un effectif remanié cet été, on n’attendait pas les Manchois à pareille fête. Et pourtant, ils ont déjà pris vingt points à la mi-maison, record historique battu. Et ne sont qu'à un point du leader limougeaud. Billère aussi a tout changé cet été, et Dragan Mihaijlovic a fait un sacré boulot pour mettre tout ce monde en ordre de marche. Septième à la trêve, il y a longtemps qu’on n’avait plus vu un promu aussi bien classé à Noël. Nice, le plus petit budget du championnat, continue à faire des miracles, témoin ces victoires à Pontault ou à Sélestat. Et si Asier Antonio disait viser le maintien avant le début de la saison, avec onze points, la mission est déjà bien entamée.

Ils sont là où on les attendait

Limoges, Massy, Cesson, Pontault, les favoris sont au rendez-vous et figurent tous dans le quinté de cette mi-saison. Les joueurs du LH87 n'ont pas toujours été souverains, à l'image de leur match nul face à Strasbourg avant les fêtes, mais le principal est là : ils pointent en tête à mi-parcours. Massy a laissé passer des points à domicile, Cesson a connu une période sans, Pontault a alterné les hauts et les bas, mais les trois devraient bien être de la lutte pour accéder aux play-offs début mai. Derrière, Sélestat et Strasbourg n’ont pas tout réussi, mais ils sont en tête du championnat du bas. L’ESSAHB a su verrouiller à domicile, prenant notamment les points face à Cesson ou Billère. Derrière, ce n’est pas simple pour Valence, mais les Drômois ont su prendre des points très tôt avant un gros trou d’air. Avant de revenir dans la course avec une victoire à Saran et un match nul contre Nancy. Avec trois points de retard sur le premier non-relégable, tous les espoirs de maintien leur sont encore permis.

Ils peuvent mieux faire

Difficile de ne pas penser à Saran et Dijon, cloués à la onzième place. Le DMH reste plombé par son début de saison galère tandis que Saran est un paradoxe à lui tout seul : des victoires face à Massy ou à Strasbourg, et des défaites contre Valence ou à Besançon. On attend bien mieux de la bande à Fabien Courtial. Nancy est également sur courant alternatif mais n’est pas largué à la mi-saison, loin de là. Même si on ne peut s’empêcher de penser que le GNMHB peut mieux figurer qu’à la sixième place. Enfin, Besançon va devoir cravacher pour espérer se maintenir. Les réceptions de Valence et Billère à la reprise seront déjà des tournants.

Proligue