close


Le carnet de bord de Fabien Courtial - "Il se passe des trucs incroyables"

26 mars
Entretien
Alors que tous les championnats professionnels sont suspendus jusqu'au 22 avril, les clubs et les joueurs s'organisent tant bien que mal. A quoi ressemble le quotidien des acteurs de Proligue ? Pour en savoir un peu plus, l'entraineur des Septors Fabien Courtial partage son carnet de bord avec vous toutes les semaines.

"Disons que je fais du jardinage par amour de mon épouse !"

"On n'a pas trop le temps de s'ennuyer pour l'instant. J'ai fait pas mal de choses dans la maison et dans le jardin, des choses qui ne sont pas forcément ma priorité quand on joue régulièrement, mais bon...En fait, j'aime pas spécialement le faire, mais c'est vrai que c'est assez agréable une fois que le gazon est tondu et que tout est fini. Le jardinage, ce n'est pas exactement ma passion, mais disons que je le fais par amour de mon épouse (rires) ! On m'a gentiment mis la pression, on va dire. Et puis bon, avoir un beau gazon, ça me permet de faire quelques coups de golf pour pas perdre la main. Bon, je suis pas sûr que ma femme soit d'accord pour que je mette du sable pour faire un bunker, va falloir encore négocier un peu (rires) ! "

"J'ai été à Auchan histoire d'aller acheter du gazon"

"J'ai été faire les courses pour la première fois vendredi dernier, et on a bien senti que c'était l'échappatoire de la semaine avec ma femme. Elle comme moi, on était très motivé pour aller à Auchan ! Les grandes surfaces sont pas trop mon kif d'habitude, mais j'avais besoin de quelques trucs pour jardiner, dont du gazon, donc on n'avait pas trop la solution. C'est assez curieux de faire la file d'attente et, une fois entré, t'as le magasin pour toi tout seul. Dans la file, la dame derrière moi était équipée comme un cosmonaute avec masque et gants mais elle n'arrêtait pas de me mettre des coups de caddie et de demander pourquoi on n'avançait pas. C'est comme si elle avait été informée des précautions à prendre, mais que de la moitié (rires) !"

"Hadrien Ramond a fait un jogging, mais je sais pas trop à quelle vitesse..."

"J'ai pris le temps d'appeler les garçons lundi, histoire de savoir comment ça allait. C'est un peu compliqué pour les étrangers qui ne comprennent pas forcément toutes les subtilités du confinement, et ce qu'ils ont le droit de faire et de ne pas faire. Je me suis rendu compte qu'il se passait des choses incroyables. Pour en citer quelques-unes : Chema Rodriguez aurait perdu du poids, enfin c'est ce qu'il m'a dit. Je lui ai dit de demander à sa femme de faire plus à manger ou de vérifier si sa balance n'était pas déréglée. Hadrien Ramond a fait un jogging, même si je sais pas trop à quelle allure (rires) et Romuald Kollé aurait eu le temps de finir son livre. Quand je lis partout que le confinement transforme les gens, c'est pas une vue de l'esprit (rires) ! "

"On se fait à l'idée qu'il va y avoir une fin à cette période"

"La semaine passée, j'avais déconnecté du handball, j'avais pris un bon coup sur la tête en comprenant l'ampleur de la crise. Mais cette semaine, je m'y suis remis un peu plus. On a eu une formation Dartfish (logiciel video, ndlr), par exemple, qui m'a permis de répondre à quelques-unes de mes interrogations. On a aussi avancé sur le recrutement d'un autre joueur, j'ai pas mal discuté avec Matthieu Drouhin, qui s'occupe des jeunes chez nous, en ciblant un ou deux éléments qui pourraient nous intéresser. On ne sait pas trop comment ça va reprendre, mais on se fait à l'idée que ça va reprendre un jour, et qu'il faudra être prêt à ce moment-là. Et comme on ne peut pas sortir de chez nous, c'est par des petites choses comme ça qu'on reste dans le bain."

 

Texte : Kevin Domas, photos : Paage Creation

Proligue