close


Tour de France - Saran vise à nouveau les cimes

18 sept.
Tour de France
Après une saison décevante, Saran veut retrouver le chemin de l’ambition, afin de se mêler à la lutte pour la montée en Lidl Starligue. Pour cela, les Septors, qui ont rajeuni leur effectif, compte sur un recrutement ambitieux.

"Je n’en menais pas large." Nous sommes le 29 novembre, du côté de la Halle Mazzuca, et Fabien Courtial nage en plein doute. Son équipe, qui devrait jouer le haut de tableau, vient de s’incliner à domicile face à Valence, promu et handicapé par les blessures (24-25). "J’étais affecté, oui, souffle le coach saranais. Sur cette première partie de saison, on n’a jamais réussi à se situer, avec quelques résultats corrects, mais aussi des défaites face à des équipes censées être plus faibles." A la trêve, les Septors sont onzièmes, encore loin de leurs ambitions du début de saison. 

"Mais, sur la phase retour, on avait plutôt bien commencé, avec 5 victoires en 6 matches, note le technicien. On a récupéré Jérémie Courtois, un leader défensif, qui nous avait beaucoup manqué sur la première partie. Son retour a impulsé de la confiance, et les résultats étaient nettement meilleurs. Et puis la saison a été interrompue. C’est comme ça." Au final, la huitième place finale est décevante, et les dirigeants saranais amorcent le changement, en tournant la page des joueurs datant de l’époque Lidl Starligue. 

Des monuments sur le départ

Chema Rodriguez et Matthieu Drouhin à la retraite, José Manuel Sierra de retour en Espagne, les Septors ont fait leurs adieux à leurs monuments, pour lancer le renouvellement de leur effectif. "On a souhaité conserver nos ambitions, en allant cette fois chercher des joueurs parmi les meilleurs de Proligue, mais avec un âge moins avancé et une belle marge de progression, décrypte Courtial. Ce qui est une belle satisfaction, c’est que les cinq joueurs que j’avais ciblé assez tôt dans la saison, on a réussi à les faire signer."

Le nom de ces renforts ? Sur les ailes, le Niçois Jordi Deumal et le MVP de Proligue Théo Avelange-Demouge, le Massicois Nicolas Gauthier dans le but, accompagné de ses coéquipiers Arthur Muller et Tom Robyns sur la base arrière. "On n’était pas vraiment connu pour être une équipe qui allait vite, et j’espère que ça va changer avec ce recrutement. Je pense que l’on va pouvoir accélérer le jeu sur le grand espace, mais aussi dans le jeu placé. Tom (Robyns) va également apporter sa capacité à shooter secteur central, ce qu’on n’avait pas spécialement la saison passée", prédit le coach des Septors. 

De quoi faire revenir Saran dans la première partie du classement ? "Je vais avoir du mal à me cacher, sourit Courtial pour conclure. Nous avons un président ambitieux, qui souhaite remonter en Lidl Starligue à court terme. Est-ce un an ou deux ans ? Ce que je sais c’est que l’on a envie de jouer le podium, voire plus si on peut jouer l’accession. J’ai pu choisir mon recrutement, avoir les joueurs que je voulais, et ces derniers s’ajoutent à une belle base déjà présente. Je pense que l’on a une belle équipe, et nous verrons comment se déroule la saison." De quoi augurer des soirées plus calmes à la Halle Mazzuca ?

Benoît Conta

Crédit photo: Paage Création, JP Barge